Lyne Noiseux dans le collectif Art libre

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Lyne Noiseux dans le collectif Art libre

Un nouveau groupe artistique voit le jour en Montérégie. Le collectif Art libre, duquel fait partie l’artiste du vitrail de Saint-Bruno, Lyne Noiseux, officialisera son dévoilement ce soir, le vendredi 21 décembre, lors d’un vernissage à Mont-Saint-Hilaire.
Avec cinq femmes actives sur le plan artistique, le collectif Art libre prendra officiellement naissance dans le cadre d’une exposition au Café du passeur (242, chemin des Patriotes Nord) de Mont-Saint-Hilaire.

« C’est un levier pour nos carrières. » – Lyne Noiseux

Basé en Montérégie, le collectif Art libre est composé de Lyne Noiseux, ainsi que des artistes peintres Véronica Dragnef (Brossard), Diane Fournier (Brossard), Majovie (Boucherville) et Gaétane Voyer (Mont-Saint-Hilaire).
En entrevue avec le journal Les Versants, Lyne Noiseux explique la genèse de cette petite communauté appelée à grandir. Au début, il n‘y avait que la Montarvilloise et Diane Fournier, réunies dans le cadre de rencontres créatives où chacune souhaitait atteindre des objectifs en art. C’était il y a un an. « Nous avons aimé l’expérience, commente Lyne Noiseux au téléphone. Au point que Diane et moi avons pensé étendre ces rencontres créatives auprès d’autres artistes. »
Le but du collectif, entre autres, est de promouvoir les arts auprès de la population, de développer des projets d‘ensemble, de partager et, pourquoi pas, de donner un petit coup de pouce aux carrières personnelles de ces artistes. « C’est un levier pour nos carrières », dira l’artiste du vitrail. Les cinq membres ont aussi l’intention de proposer quelques idées pour les mamans et leurs enfants.

Briser l’isolement

Le musicien, l’artiste peintre, l’écrivain, le compositeur, le sculpteur, tous créent en solo, bien souvent cloîtrés, qui dans un atelier, qui dans un bureau, qui dans un chalet au fond des bois. La rencontre avec les gens, avec leurs semblables, peut apporter ses bienfaits. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la Grandbasiloise Chantal De Serres a lancé le 5 à 7 Impro en couleurs dans le cadre de la Fête des arts, il y a de cela plus de 20 ans : l’une des rares activités à avoir lieu lors de chaque représentation de cette grande célébration culturelle de Saint-Basile-le-Grand. « Je crois qu’en formant Art libre, il y avait aussi ce besoin, oui, de briser l’isolement. À la sortie de nos rencontres, nous sommes dynamisées par le travail d’équipe, pleines de nouvelles connaissances, d’idées à développer, de différents points de vue. C’est très motivant! » de mentionner Lyne Noiseux.
Pour l’instant, les cinq femmes du groupe ont été réunies pour des questions de valeurs et d’affinités. Mais Art libre n’est pas fermé à l’idée d’accueillir des hommes lorsqu’il prendra de l’expansion, ni à l’éventualité de traverser les frontières de la Montérégie.

Vernissage

Lors du vernissage, Lyne Noiseux, Véronica Dragnef, Diane Fournier, Majovie et Gaétane Voyer accueilleront le public de 17 à 21 h. Vin et grignotines seront servis au son de la musique de l’harmoniciste Sylvie Pelletier et du guitariste Steve Archambault. « C’est un petit clin d’œil au temps des Fêtes », ajoute Mme Noiseux.
Pour sa part, la Montarvilloise est en train de préparer une future exposition en compagnie d’une photographe ostéopathe de Mont-Saint-Hilaire, Séverine Bouchereau, et dont le thème évoquera le mouvement de vie à travers les structures. « Je trouve la combinaison très intéressante », note Mme Noiseux. Celle-ci tentera de présenter son projet dans la programmation 2019-2020 du Vieux Presbytère, à Saint-Bruno-de-Montarville.
QUESTION AUX LECTEURS :
Que proposeriez-vous aux artistes pour briser l’isolement?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des