Ludovic Grisé Farand candidat dans le district 4 à Saint-Bruno

Ludovic Grisé Farand candidat dans le district 4 à Saint-Bruno

Ludovic Grisé Farand candidat dans le district 4 à Saint-Bruno-de-Montarville.

Crédit photo : courtoisie

Ludovic Grisé Farand, ancien candidat libéral pour les dernières élections provinciales dans la circonscription de Montarville, est le premier à se porter candidat pour l’élection partielle du district 4 à Saint-Bruno-de-Montarville.

« Si je me présente, c’est d’abord pour aller aider à remettre la ville sur les rails, mais c’est aussi pour continuer mon projet Citoyen d’abord, projet dans lequel je recueille les idées, priorités et problèmes des citoyens afin de les régler ultérieurement », a annoncé dans un communiqué aujourd’hui M. Grisé Farand.

Les élections partielles du district 4 sont lancées. Même si la campagne officielle ne débutera qu’au moment du dépôt des candidatures le 19 avril, Ludovic Grisé Farand n’a pas attendu pour se faire connaître.

La date des échéances de l’élection partielle, décidée lundi dernier lors de la dernière séance du conseil municipal, a permis de faire connaître le premier candidat.

« Si je me présente, c’est d’abord pour aller aider à remettre la ville sur les rails, mais c’est aussi pour continuer mon projet Citoyen d’abord, projet dans lequel je recueille les idées, priorités et problèmes des citoyens afin de les régler ultérieurement. » – Ludovic Grisé Farand

M. Grisé Farand souhaite remplacer le 2 juin, date de l’élection choisie par la greffière, Martin Guevremont (Parti montarvillois), conseiller démissionnaire du district 4. Ce dernier a quitté son poste d’élu un peu plus d’un an après l’élection à son deuxième mandat, pour des raisons professionnelles et familiales.

Celui qui a perdu contre la députée et ministre de la Culture actuelle, Nathalie Roy, a réagi rapidement au poste qui s’ouvrait dans sa ville. « Après les élections provinciales, je pensais prendre une pause, mais avec cette opportunité, je n’ai pas pris beaucoup de temps pour me décider , explique-t-il au journal. Je me suis aperçu à quel point la politique municipale touchait les gens. Sur 100 pages d’idées et de priorités recueillies à l’aide de mon projet Citoyen d’abord, plus de 55 pages concernaient des enjeux municipaux. »

Candidat sans bannière politique, il se présente comme un citoyen du district 4 qui souhaite « rétablir la situation au conseil municipal de Saint-Bruno. Je trouve que la situation chaotique qui prévaut au conseil municipal commence malheureusement à ressembler à celle de la ville voisine de Chambly, qui vient d’être mise sous tutelle par le ministère. Je ne veux pas qu’il nous arrive la même chose. Les citoyens de Saint-Bruno méritent mieux. »

Il indique vouloir s’entendre avec tous les conseillers, sans cacher qu’il ne va pas défendre la politique du Parti montarvillois, dont fait partie le maire de Saint-Bruno Martin Murray.

« Je tiens à ce que ce soit clair, si je me lance en politique municipale, ce n’est pas pour aller passer mon temps à critiquer le maire à chaque occasion. J’ai l’intention de travailler avec tout le monde et tirer profit de l’expertise et de l’expérience de chacun afin de faire avancer notre communauté. Je compte être rassembleur sur les dossiers qui nous divisent. »

Il met de l’avant son expérience et sa connaissance des dossiers lors de la dernière campagne provinciale pour indiquer qu’il est le bon candidat : « Comme l’élection arrive en cours de mandat et que la période d’apprentissage sera très courte, le nouvel élu du district 4 devra être quelqu’un qui connaît déjà les dossiers, qui comprend la politique et qui peut rapidement passer à l’action. Je peux rencontrer ce défi. »

Natif de Saint-Bruno

Natif de Saint-Bruno, Ludovic Grisé Farand est comptable professionnel agréé, détient une maîtrise en comptabilité, siège au comité des finances du budget et de l’administration de la ville depuis plusieurs années, ainsi qu’au conseil d’administration de l’Association des propriétaires de Saint-Bruno. Il est aussi porte-parole des Amis du parc Rabastalière, groupe qui veut la protection du parc et l’installation du complexe sportif à un autre endroit.

Son arrière-grand-père a été maire de Saint-Bruno, son grand-père a été conseiller municipal. « La politique, j’ai ça dans le sang : j’aime ma ville, j’aime les citoyens et je compte bien servir dignement ceux du district 4 », ajoute-t-il.

Avec une équipe de bénévoles, il s’est déjà mis au travail pour frapper à toutes les portes de son district. « Je ne m’arrêterai pas tant que je n’aurai pas cogné à chacune des portes. Depuis la semaine dernière, plusieurs personnes se sont offertes pour m’aider, dont la majorité venant elles-mêmes du district. Si des citoyens souhaitent donner un coup de main, ils peuvent me joindre sur Facebook ou à citoyendabord@outlook.com. »

Projet Riopel

Le premier dossier qui s’invite dans ce début de campagne au sein du district 4 est le projet immobilier Riopel. Deux élus du Parti montarvillois ont distribué des tracts le 29 mars pour indiquer leur volonté de préserver le boisé de la rue des Tilleuls. Ils y invitaient les citoyens à venir se présenter aux séances du conseil municipal en nombre pour défendre leur volonté d’y voir un parc plutôt qu’un logement de 110 portes. Deux jours après, c’était la démission de M. Guevremont, un des conseillers signataires du tract.

« Je suis en faveur d’un parc pour préserver un espace vert à cet endroit. Mais le sujet a été reporté lors de la dernière séance du conseil municipal pour que certaines précisions soient apportées au dossier. Je vais donc attendre d’avoir plus de renseignements, moi aussi, afin de voir plus clair. Mais selon moi, l’idéal serait qu’il y ait un parc et pour ce faire, il faut d’abord dialoguer avec le promoteur », de conclure M. Grisé Farand.

Rappelons que le maire de Saint-Bruno a déjà indiqué au journal qu’un candidat du Parti montarvillois serait candidat lors de cette élection partielle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des