L’importance du vélo à Saint-Bruno-de-Montarville

Photo de Alexandra Vieille
Par Alexandra Vieille
L’importance du vélo à Saint-Bruno-de-Montarville
(Photo : Archives)

L’Association des propriétaires de Saint-Bruno (APSB) a soumis un projet concernant la pratique du vélo lors de la dernière séance du conseil municipal le 23 août dernier

Un membre de l’APSB a fait part de ses inquiétudes aux conseillers municipaux lors de la dernière séance du conseil. Pour lui, il manque de supports à vélo devant les immeubles de commerçants au centre-ville de Saint-Bruno ou encore devant plusieurs établissements municipaux. De plus, il mentionne qu’il est dangereux de circuler à vélo sur la rue de Montarville. L’Association souhaite encourager le vélo comme moyen de transport. « C’est bon pour la santé physique, financière et c’est bon pour l’environnement », dit-il. Il encourage la Ville à s’intéresser à VÉLOSYMPATHIQUE, un  programme de certification pour les collectivités, les organisations et les campus. Ce programme incite les gens à faire du vélo une option de transport et de loisir pour tous. Selon ce citoyen, adhérer à ce programme est une démarche concrète pour l’environnement. Le prochain webinaire pour faire la certification est le 7 octobre. Il est possible de faire son inscription sur le site Internet de Vélo Québec.

Démarches de la Ville

Le maire, Ludovic Grisé Farand, assure  que des supports à vélo ont été commandés pour les emplacements suivants : Lac du Village, Cafellini, Tasse Verte et sur la rue Roberval. Il rappelle que l’aménagement de nouvelles pistes cyclables est dans le plan triennal. De plus, le maire affirme qu’ « on [la Ville] est en étude pour le tracé de la piste cyclable sur la Montée Sabourin ». Celle-ci sera reliée aux Promenades Saint-Bruno. Le citoyen, représentant l’APSB, était agréablement surpris que des mesures soient déjà mises en place pour favoriser le transport en vélo. Le maire a montré un intérêt pour la certification VÉLOSYMPATHIQUE, et a demandé au directeur général,Vincent Tanguay, de regarder cela de plus près.

Rue de Chambly

Un autre citoyen a pris la parole concernant les pistes cyclables. Il a constaté la mauvaise utilisation des celles-ci sur la rue de Chambly. Selon lui, on y trouve des trotinettes électriques, des chiens, des planches à roulettes et mêmes des chaises roulantes. De plus, il affirme qu’il n’y a pas assez de panneaux de vitesse « 40 km/h » sur cette rue. Le maire affirme que des mesures ont été prises par la comité de la circulation pour ajouter des panneaux de vitesse, mais n’a pas commenté la mauvaise utilisation de cette piste cyclable.

« On [la Ville] est en étude pour le tracé de la piste cyclable sur la Montée Sabourin »
-Ludovic Grisé Farand

Vélo sympatique

Lancé en 2015 par Vélo Québec, le mouvement VÉLOSYMPATHIQUE encourage les collectivités, les organisations et les établissements d’enseignement postsecondaire à faire du vélo une réelle option en matière de transport et de loisirs. À travers une démarche de certification rigoureuse, il propose des outils et un service de soutien aux collectivités et organisations qui travaillent à favoriser la pratique du vélo.

La certification se fait en trois étapes. Premièrement, il faut répondre à un questionnaire d’auto-évaluation. Deuxièmement, il faut un appui formel sous forme de résolution du conseil municipal/d’arrondissement/de MRC. Troisièmement, il faut remplir un second questionnaire. Pour que la candidature soit acceptée, au minimum cinq citoyens de Saint-Bruno-de-Montarville devront être inscrits à la banque d’évaluateurs locaux. Ces citoyens devront remplir un court sondage en ligne pour faire part de leurs expériences comme cyclistes. Leurs avis seront pris en compte par le comité d’experts lors de l’évaluation de la candidature. Il n’y a pas de coûts reliés à la certification lorsqu’il s’agit des collectivités. Tout le processus prend en général 2 à 3 mois. À la fin du processus, « Vélo Québec fournit un rapport détaillé à la municipalité avec des suggestions et les prochaines étapes à entreprendre.» nous spécifie Magali Bebronne, directrice des programmes chez Vélo Québec.

Le mouvement VÉLOSYMPATHIQUE est inspiré du programme Bicycle Friendly America, créé en 1980 par The League of American Bicyclists, et implanté en Ontario par Share the Road Cycling Coalition depuis 2010.

Sainte-Julie

En 2016, la ville de Sainte-Julie a obtenu la certification bronze. Depuis 2021, elle est maintenant certifiée argent pour les années 2021 à 2026. Incluant Sainte-Julie, seulement 10 municipalités possèdent la certification. Magali Bebronne, nous indique qu’ « à chaque ronde, on reçoit deux, trois, quatre demandes soit pour des renouvellements ou de nouvelles demandes. » Donc, la liste des municipalités VÉLOSYMPATHIQUE s’allongera assurément.

Pour passer de bronze à argent, la ville de Sainte-Julie a fait des améliorations au niveau de l’entretien hivernal. La croissance soutenue du réseau cyclable et les investissements faits pour desservir le terminus, et la diversité des événements offerts font partie « des efforts déployés par la Ville pour offrir aux citoyens un moyen de transport actif, mais aussi un loisir », nous dit Julie Martin, directrice des communications et relations avec les citoyens de la ville de Sainte-Julie.

Le 25 et 26 octobre il y aura un colloque organisé par Vélo Québec à Drummondville. Présentations, panel et conférences sont à l’ordre du jour pour informer, échanger et promouvoir l’utilisation du vélo.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Marc Peloquin
Marc Peloquin
3 mois

Cet article ne vise pas vraiment le retard de Saint Bruno dans le bon angle. Ce retard est immense. Je salue l’intervention de l’APSB pour entre autre demander des actions concrètes pour sécuriser le cœur de la ville à ses citoyens. En utilisant des outils mesurables offerts par velo Québec. Mais encore…la ville pourrait planifier de simples gestes courageux aujourd’hui même. Il est absolument aberrant que la ville ne supporte pas plus fortement les déplacements de 2-3 km et moins dans ses rues principales. La vision du déplacement semble aussi, selon ce que j’entends du conseil, être une de…sport… mais qu’est ce que ça vient faire ? Si on me demande de louvoyez des par chocs à 45km/h comme dans mes années de criteriums, à éviter des voitures qui traînent dans la rue au lieu des entrées, on n’est pas sorti du bois… On veut un espace sécuritaire pour se DÉPLACER. On veut des réflexes simples qui, par exemple, après une sortie de vélos “de cyclistes”, que ces meme “cyclistes” ne sautent pas dans leur Audi pour aller chercher leur Côte Du Rhones à la SAQ ou un sac de chip au IGA.. qu’ils prennent plutôt leur vélo utilitaires, simple, silencieux, accessible, pour un café au cafellini ou une glace à crémerie, un match de soccer, un spectacle à La fontaine.… du déplacement actif, calme et utilitaire. Personne ne veut faire de triathlon avec ses enfants sur la rue Montarville ou Roberval quand le réflexe familial qu’on voit est de rouler sur un trottoir par peur et sécurité… Aussi, que nos élus notent l’incroyable augmentation de personnes plus âgées qui ont acheté de e-velo (je vous croise dans vos balades !) Que ces nouveaux proprios de vélo se voient maintenant remplir leur panier de vélo d’un achat en accédant le village AUTREMENT. “Vous savez Monsieur, je ne passe pas par le village en vélo, je ne trouve pas ça sécuritaire” On est pas tous abonnés aux Mardis de Lachine, si je comprends ça comme ancien directeur sportif d’une équipe de vélo “en culotte serrées”, je m’attends que des élus comprennent cela. Encore une fois: la plupart de nos écoles n’ont aucun corridor, les 5 rues du villages n’en possèdent aucun, mais on tapisse les rues d’espaces autos… aucun lien cyclable pour rejoindre le parc Rabastaliere (tous les parcs) Bibliothèque, Fontaine, Crémerie Roberval, Pharmacie, Église, Bureau de Poste, presque tous les CPE, grands stationnements centraux et j’en passe. La vision politique présentement “nous sommes pour le sport, la santé” non vous êtes pour du vélo de route et des autos en fait… pas des déplacements sécuritaires et paisibles. Un autre point que j’aimerais rajouter de cet article: trottinette électriques , unicyclistes, giro-roues et SURTOUT, SURTOUT personnes handicapées en porteur ou chaise roulante, BIENVENUES DANS LA VOIE PROTÉGÉE sur rue Chambly! Utilisez la, pcq c’est le chemin qui serait le plus sécuritaire pour vous, vos enfants, vos parents et vous y êtes bienvenus ! Pour ce qui est des racks, la ville déploie encore des “racks” format 1980 en forme de barrière temporaire qui acceptent mal vélos à pneu large, avec panier, vélo cargo, de montagne. Modernisez vos racks. Donnez leur des statuts permanents, intégrés les au mobilier urbain. Finalement arrêtez de voir la “balade vélo”. Oui c’est très bien des petites sorties, la piste du parc du ruisseau n’est pas une piste, le passage carrière est un détour pour l’accès centre ville et surtout, les stencils aux sols ne SONT PAS des infrastructures de sécurité. Nos parcs n’ont aucune gestion de stationnement dans leur entrée active (dégagements de stationnement de 5 mètre de chaque côtés des entrées empêchant accumulations de voitures au détriment de l’autonomie de nos enfants. Les parents aimeraient croire que le petit déplacement au parc du quartier est simple et sécuritaire pour laisser leur enfants découvrir leur quartier. Le retard de la ville n’est pas un jugement porté sur les décisions d’aujourd’hui, il est un cumulatif de manque de courage accumulé sur plusieurs années alors que la ville déroule le tapis au contournement et occupation complète de stationnement de la rue par des biens privés immobilisés pour des jours (exemple de l’intervenant à la bibliothèque). D’avoir monté qque chose comme le JAZZ et n’avoir aucune intégration active sur Rabastaliere et Roberval est assez indicatif de l’intégration de nos grands projets. J’ai vu cette administration bouger rapidement dans certains dossiers. Celui des déplacements sur nos axes principals prend du retard malgré eux. Surtout quand je les compare à leur paires. (L’agglo de Longueuil entre autre vitesse grand V et la comparaison a Ste Julie qui est juste).