L’Homme Soleil voit le jour

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
L’Homme Soleil voit le jour

Dévoilement au Centre Marcel-Dulude

Une réception privée avait lieu le 21 octobre dernier au Centre Marcel-Dulude afin de procéder au dévoilement de la sculpture L’Homme Soleil, de l’artiste montérégien Jordi Bonet. Grâce à un don de Guy Laliberté, du Cirque du Soleil, à ses concitoyens, les Montarvillois peuvent maintenant profiter de cette œuvre magistrale du sculpteur Jordi Bonet.

La cérémonie s’est déroulée en présence du maire de Saint-Bruno-de-Montarville, Claude Benjamin, de ses conseillers municipaux, du ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto, des membres de la famille de l’artiste Jordi Bonet, des représentants du Cirque du Soleil ainsi que de Nathalie Roy et Djaouida Sellah, respectivement députée caquiste dans Montarville et députée néo-démocrate dans Saint-Bruno – Saint-Hubert.

Lors de l’inauguration, Claude Benjamin a déclaré : « Je vous invite instamment à venir admirer l’exposition de Jordi Bonet qui débute aujourd’hui au centre d’exposition du Vieux Presbytère, grâce à l’implication remarquable et à l’extrême générosité de madame Huguette Bouchard-Bonet et de monsieur Guy Laliberté, qui ont prêté gracieusement quelques-uns de leurs trésors, et de monsieur Martin Bündock, initiateur de cette exposition. Je les remercie encore une fois de leur apport exceptionnel à la qualité de l’offre culturelle présentée aux Montarvillois. »

Pour le premier magistrat, l’œuvre de Jordi Bonet est un joyau exceptionnel, un ajout important au patrimoine culturel de Saint-Bruno-de-Montarville et un don inestimable de la part de Guy Laliberté.     

« Le geste posé par Guy Laliberté pérennise la mémoire de Jordi Bonet dans Saint-Bruno. C’est un geste digne de partage, d’un visionnaire à l’endroit d’un autre visionnaire. L’Homme Soleil, qui a été créée de 1972 à 1975, est l’une des réalisations les plus marquantes de l’artiste », s’est ensuite exclamé Maka Kotto.

Le représentant de Guy Laliberté, Martin Bündock, a précisé que L’Homme Soleil était achevée artistiquement, mais inachevée en termes de production. En effet, nous savons aujourd’hui qu’il existe huit exemplaires de cette sculpture. « Sept d’entre elles seront offertes pour le domaine public. Le Musée d’art contemporain des Laurentides en détient déjà une. Monsieur Laliberté en conservera une autre pour lui. Notre projet, celui de distribuer les œuvres à travers la province, devrait se terminer d’ici deux ans », souligne Martin Bündock. Selon lui, il s’agit d’une création « majeure dans l’œuvre d’un artiste majeur, une œuvre positive et d’espérance, rayonnante ». 

L’Homme Soleil

La murale, en bronze, mesure 256 cm de hauteur, 128 cm de largeur et 6 cm de profondeur. Réalisée en 1975, elle sera reproduite en 8 exemplaires et la Ville de Saint-Bruno en a reçu le 4e.. La sculpture a été insérée dans un cadre en chêne massif fabriqué par Alain Blanchette, menuisier à l’emploi des Travaux publics de la Ville.

L’exposition sur Jordi Bonet se poursuit jusqu’au 2 décembre au Vieux Presbytère, situé au 15, rue des Peupliers, du mercredi au dimanche, entre 13 h et 16 h 30.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des