L’herbe à puce

L’herbe à puce

L’herbe à puce, ou sumac vénéneux, est une plante sauvage commune. La sève de cette plante contient une résine nommée urushiol, l’allergène responsable des dermatites de contact allergique (réaction inflammatoire de la peau) lors d’un contact avec la plante. Comme cette substance est huileuse et non volatile, elle adhère facilement aux vêtements, outils ou même au pelage des animaux, et conserve sa toxicité durant des mois.

La réaction à l’urushiol étant de type allergique, seuls les gens d’abord sensibilisés à cet allergène développeront une dermatite de contact. Il y a également une possibilité de réaction allergique croisée avec d’autres substances apparentées telles que le sumac à feuilles de chêne ou le sumac lustré. Les symptômes apparaissent 24 à 48 heures à la suite du contact avec la sève. On observe alors des démangeaisons vives, une rougeur de la région affectée, de l’enflure et l’apparition de cloques qui peuvent se rompre et suinter avant l’apparition de croûtes. Le contenu de ces vésicules n’est pas contagieux. Les symptômes se résorbent en 7 à 10 jours, mais les réactions plus sévères peuvent prendre jusqu’à 3 semaines avant de guérir complètement.

Si vous entrez en contact avec la sève de l’herbe à puce, la première chose à faire est de laver la région affectée à l’eau froide avec du savon le plus rapidement possible. Afin de calmer les démangeaisons, des compresses fréquentes d’eau froide avec du bicarbonate de soude, de l’acétate d’aluminium ou de l’avoine colloïdale peuvent être appliquées. Des crèmes à base d’hydrocortisone ou de calamine de même que la prise orale d’un antihistaminique peuvent aussi être recommandées. Évitez de gratter les lésions afin de prévenir une infection. Lavez également à plusieurs reprises les vêtements qui ont été en contact avec la résine. Si les symptômes sont sévères ou étendus, ou encore accompagnés de fièvre, consultez un médecin.

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des