L’espoir du REM à Sainte-Julie renaît

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
L’espoir du REM à Sainte-Julie renaît
L'arrivée du REM à Sainte-Julie serait une très bonne nouvelles pour la mairesse afin de mettre fin à la congestion de l'A-30. (Photo : courtoisie - Ville de Sainte-Julie)

La Caisse de dépôt et placement du Québec aurait l’intention de prolonger de nouveau le Réseau express métropolitain (REM), cette fois-ci sur la Rive-Sud, entre Châteauguay et Boucherville. Une nouvelle qui a réjoui la mairesse de Sainte-Julie.

Contrairement à son homologue, le maire de Boucherville, la mairesse de Sainte-Julie, Suzanne Roy, attend avec empressement d’en savoir plus sur le tracé du nouveau prolongement du REM sur la Rive-Sud, région de Montréal.

Depuis le début de l’annonce d’un train électrique, un tracé sur la Rive-Sud était envisagé et Sainte-Julie avait déjà été ciblée. « C’était un engagement en 2018 du gouvernement. Cela faisait longtemps qu’on l’attendait. Si ce tracé se rendait jusqu’à l’échangeur A-20/A-30, il desservirait tout l’est de la Montérégie, de Sainte-Julie à Saint-Hyacinthe, en passant par Beloeil ainsi que de Boucherville à Sorel en incluant Varennes. Nous savons à quel point les autoroutes 20 et 30 sont régulièrement congestionnées, alors ce prolongement contribuerait à augmenter l’achalandage du REM et à le rentabiliser, en plus de réduire les embouteillages sur les grands axes routiers. Cela profiterait autant à l’environnement qu’à l’économie », d’indiquer Mme Roy.

« C’était un engagement en 2018 du gouvernement. Cela faisait longtemps qu’on l’attendait. » – Suzanne Roy

La sortie du premier ministre, la semaine dernière, concernant cette nouvelle étape du REM sur la Rive-Sud, vient une semaine après que Mme Roy ait demandé au gouvernement ce qu’il en était de ce tracé envisagé en 2018.

Le 10 février, la mairesse de Sainte-Julie écrivait au ministre des Transports, François Bonnardel, afin de réclamer que le prolongement du REM dans l’axe de l’autoroute 30 demeure dans les cartons du ministère des Transports (MTQ).

« Si c’est possible, nous accueillerons le REM à bras ouverts! Le transport collectif a toujours figuré au cœur de nos priorités et c’est encore plus le cas aujourd’hui, sachant que la mobilité durable est l’un des plus grands défis que nous devons relever collectivement. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous offrons le transport collectif local gratuit à Sainte-Julie! », conclut Mme Roy.

Douche froide à Chambly
Rappelons que le projet de prolongement du REM qui devait se rendre à Chambly a été annulé.
Un rapport de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPC) écarte l’idée de prolonger le REM jusqu’à Chambly et à Saint-Jean-sur-Richelieu considérant le peu d’achalandage prévu et l’absence de gain de temps pour les usagers. Le rapport conclut qu’il n’est pas opportun d’aller de l’avant avec le prolongement du REM dans l’axe de l’autoroute 10 à ce stade-ci.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Francine Grondin
Francine Grondin
1 mois

Je suis POUR la venue du REM à Ste-Julie