Les ventes de piscines à la hausse

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Les ventes de piscines à la hausse
La vente de piscines est en hausse au Québec. (Photo : courtoisie)

La situation mondiale causée par la pandémie du coronavirus vient changer les plans de bien des familles en vue de la saison estivale. Les ventes de piscines, entre autres, sont actuellement en augmentation.

« C’est le cas un peu partout, pas juste chez nous, confirme le directeur des communications de Trévi, Alain Gravel. Cette année, les familles ont pris la décision de passer leurs vacances d’été dans la cour. »

« Le budget voyage est utilisé pour passer du bon temps dans la cour. » -Alain Gravel

Avec les frontières fermées, les avions cloués au sol et les directives de distanciation sociale maintenues, il est clair que voyager sera compliqué au cours des prochains mois. Les familles ont dû se rendre à l’évidence. Le budget économisé tout au long de la dernière année consacré aux voyages et aux vacances change de vocation. « Pour les vacances, les gens auraient voyagé aux États-Unis, dans le Sud, en Europe… Vraisemblablement, cette année, ce ne sera pas possible. Tout le budget voyage est utilisé pour passer du bon temps dans la cour avec les enfants ou en couple », explique Alain Gravel.

Un engouement accru a été constaté pour les piscines hors-terre et les spas, et ce, même pendant la mise sur pause du Québec. Les gens ont adopté de nouvelles façons de faire des achats. « Par téléphone, par soumission en ligne, par vidéoconférence. Je ne vous donnerai pas de montants, ni de chiffres, mais la demande est forte. Notre travail, à nous, est de servir les clients », mentionne Alain Gravel.

Cette explosion de piscines vendues se traduit aussi par l’affluence de gens dans les magasins comme Piscines Romano, un membre associé à Trévi qui a pignon sur rue à Saint-Basile-le-Grand. Après avoir fermé ses portes le 23 mars dernier, à la demande du gouvernement, l’entreprise a repris vie le 17 avril, après avoir instauré des mesures de sécurité pour protéger ses clients et ses employés face à la propagation de la COVID-19. « Depuis, chaque jour de semaine est comme un samedi pour nous », de poursuivre M. Gravel.

Du commerce en ligne jusqu’à 30 000 $

La hausse a aussi été remarquée chez Club Piscine Super Fitness du boulevard des Promenades. Quand on lui demande si c’est bien le cas, le vice-président du magasin, Vincent Savard, répond définitivement. « Malgré le confinement, c’est possible de faire du commerce en ligne. Nous avons conclu de petites commandes pour ouvrir des piscines, mais aussi pour des achats de spas et même de piscines creusées de 20 000 à 30 000 $ », témoigne Vincent Savard.

Ce dernier explique l’augmentation par la situation causée par la pandémie. « Il y a moins de transport aérien. Les voyages à l’extérieur, c’est un luxe; c’est aussi notre compétiteur, à nous les pisciniers. Les gens voyageront peu cet été et ils ont décidé de transformer leur cour en petit paradis pour le même budget », note Vincent Savard. Selon lui, dame Nature aurait aussi son mot à dire sur ces ventes supplémentaires. « Il a fait beau assez tôt en avril. Ça fait longtemps que nous n’avions pas connu cela. Ça peut aussi pencher dans la balance. »

Les piscines hors-terre et creusées, les thermopompes et les spas sont en demande. À l’opposé, les ventes de meubles de patio et de gazebos sont en diminution. « Les gens sont moins enclins à magasiner en ligne pour ces produits. Ils préfèrent être sur place », conclut Vincent Savard.

QUESTION AUX LECTEURS :

À quoi servira votre budget consacré aux vacances cette année?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des