Les univers parallèles de Damien Robitaille

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Les univers parallèles de Damien Robitaille

Début de la saison 2018-2019 du Centre Marcel-Dulude

La programmation du Centre Marcel-Dulude pour la saison 2018-2019 s’amorce le samedi 29 septembre prochain. Pour l’occasion, l’auteur-compositeur-interprète Damien Robitaille proposera à l’auditoire son spectacle Univers parallèles. Entrevue.
Damien Robitaille aura l’honneur de donner le coup d’envoi du calendrier 2018-2019 du Centre Marcel-Dulude vers la fin du mois de septembre. L’artiste franco-ontarien se présentera sur les planches, quelque trois ans après avoir pris d’assaut la scène extérieure de la place du Village, en solo, à l’été 2015.
Entre ces deux dates, Damien Robitaille aura fait paraître un quatrième album, celui qui donne son titre à la présente tournée. Une série de concerts en cours depuis un an et demi, parfois en trio, parfois en quintette. À Saint-Bruno-de-Montarville, c’est avec une formation complète qu’il proposera ses chansons. « Avec le public, j’aime changer de formule de temps en temps, soit avec deux ou quatre musiciens. Ça permet d’avoir une variété quand vient le moment de livrer les différents morceaux; ça rend les choses intéressantes. En quintette, c’est toujours plus festif », mentionne au journal Les Versants celui qui habite Longueuil.
Réalisé par Carl Bastien (coréalisateur du Rêver mieux, de Daniel Bélanger) et avec Michel Bélanger à la direction artistique, le disque Univers parallèles a paru en avril 2017. Il succédait à Omniprésent, lancé cinq ans auparavant. Sur ce plus récent opus, l’artiste dira que le travail de conception et de composition a été ardu. Il explique : « Nous profitons toujours de plus de temps pour composer les premiers disques. » Le public a pu le voir à la télévision, notamment avec les émissions Ma caravane au Canada (2014) et Voyage de chien (2016), à Unis TV. Entre les deux programmes, et dans l’attente de retourner à l’écriture, Damien Robitaille part seul en tournée pour « un retour aux sources » à la suite de celle qui faisait la promotion de Omniprésent. En entrevue, il admet : « À un moment, j’ai dû débloquer trois ou quatre mois pour me consacrer à l’écriture d’une dizaine de nouvelles chansons. »

« Tout changement dans une vie devient un nouvel univers. » -Damien Robitaille

Entre la parution des deux derniers albums, Damien Robitaille s’est marié, a eu deux enfants et un chien, lequel s’est retrouvé à la télévision avec son maître dans l’émission Voyage de chien. « Univers parallèles était un titre rassembleur; plusieurs des pièces du disque se collent à ce titre », avance-t-il. Par exemple, « SOS » évoque une île déserte, « Sortie de secours » se déroule dans une maison en feu, alors qu’un désert est dépeint dans « Oasis ».
Mais là n’est pas l’unique raison pour ce choix. « C’est l’ambiance et l’état d’esprit dans lesquels je me trouvais lorsque j’ai conçu les morceaux. Tout changement dans une vie devient un nouvel univers : un déménagement, une histoire de couple, l’arrivée d’un enfant… Une ancienne vie est un autre univers », de poursuivre le père de famille.
Quand on demande au chanteur s’il croit à la théorie des univers parallèles, il répond qu’il ne serait pas surpris : « Il n’y a plus grand-chose qui me surprend! C’est quelque chose d’intéressant, l’idée d’avoir plusieurs bulles qui flottent, chacune contenant un univers différent. »

Quelques nouvelles idées

Bien qu’il soit encore en tournée, et ce, pour des dates au Québec et en France jusqu’en 2019-2020, Damien Robitaille soutient qu’il s’est récemment isolé dans son sous-sol pour enregistrer quelques idées en vue d’un projet. « J’ai besoin de solitude pour créer, ce qui est un défi en soi avec les enfants. En arrière-plan, on peut entendre un chien japper, des enfants qui jouent. Ce sera peut-être un disque d’effets spéciaux! » énonce l’auteur-compositeur-interprète en riant.
Parlant de solitude, Damien Robitaille a été porte-parole, en compagnie de Pierre Verville, du 10 Festival des oiseaux migrateurs de Tadoussac, du 13 au 16 septembre derniers. Il raconte : « Depuis aussi longtemps que je me souvienne, j’ai toujours été passionné des oiseaux. Très jeune, je pratiquais l’ornithologie avec mon père et mon grand-père. C’est un passe-temps, autant que la chasse et la pêche, qui permet la solitude et l’appréciation de la nature, des arbres, de la vie animale. »

Fier de son répertoire

En 2003, alors âgé de 21 ans, Damien Robitaille lance un premier CD (éponyme). Après 15 ans de carrière, il soutient que ce sont les chansons qu’il a composées, au cours de toutes ces années, qui le rend le plus fier. « Le temps, les efforts, la passion que j’ai mis dans ces compositions… chaque fois que je prépare un spectacle, c’est un défi de les choisir. » Et son coup de cœur? « C’est toujours la plus récente! »
Damien Robitaille sera en concert au Centre Marcel-Dulude (530, boul. Clairevue Ouest), le samedi 29 septembre, à 20 h. Des billets sont encore disponibles, en vente à 36 $.

QUESTION AUX LECTEURS :

Quels spectacles de la programmation 2018-2019 du Centre Marcel-Dulude irez-vous voir?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires