Les restrictions de la COVID-19 reconduites au 23 novembre

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Les restrictions de la COVID-19 reconduites au 23 novembre
François Legault. premier ministre du Québec. (Photo : CPAC)

Aujourd’hui, 117 151 personnes ont été infectées par la COVID-19 au Québec. Une augmentation de 1 162 personnes par rapport à hier. Ce sont 38 nouveaux décès qui ont été rapportés dans les dernières 24 h. Le bilan évolue à 6 493 morts dans la province. Au Canada, la situation augmente aussi. Ce sont 271 669 personnes qui sont atteintes du coronavirus. Les décès sont au nombre de 10 622 depuis le début de la pandémie.

« On avait atteint un plateau, mais depuis quelques jours il y a une augmentation. » voilà comment François Legault, premier ministre du Québec a justifié le maintien des mesures de restriction encore deux semaines, « au moins jusqu’au 23 novembre. » Une nouvelle analyse de la situation sera faite alors.

Le premier ministre avait dit qu’il réévaluerait la situation deux semaines après avoir fermer de nouveau les restaurants, les gym et les lieux culturels. Malgré une situation stable dans le Grand Montréal et en Montérégie, plusieurs régions connaissent une hausse des éclosions importante.

Le premier ministre semble être satisfait que 97 % des enfants puissent toujours aller à l’école comme 97 % des travailleurs « qui ont retrouvé l’emploi qu’ils avaient en février. »
L’arrivée du temps des Fêtes a été un autre argument pour maintenir les restrictions, afin d’avoir une chance de se réunir en petit nombre en famille. « C’est trop tôt pour vous annoncer ce que l’on va faire. »

Vaccination
Hier, l’entreprise Pfizer indiquait avoir un vaccin efficace à 90 %. Une bonne nouvelle pour beaucoup qu’a tenu à modérer M. Legault. « On comprend, cela prendra un certain nombre de mois avant de vacciner une certaine partie de la population. Ce n’est pas nécessaire d’ajouter des mesures, mais il faut plus de monde qui respecte les mesures dans les régions ou cela va moins bien. »

Le message est le même de la part du ministre de la Santé Christian Dubé qui indique que ce serait « cinq millions de Québécois qui pourraient être vaccinés » lorsque le vaccin sera disponible.

Pour le directeur de la santé publique au Québec, Horacio Arruda, les personnes qui seront priorisées au moment de la vaccination seront le personnel médical et les personnes âgées, « ça va être discuté. » Il précise d’autre part qu’il faut entre 60 et 80 % de la population qui soit vaccinée afin d’arrêter le virus de circuler.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires