Les municipalités en mode veille

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Les municipalités en mode veille
Le bilan lié à la COVID-19 s'alourdit au Québec en ce dimanche de la fête des Mères. (Photo : archives)

Coronavirus

Pendant que Montréal passait en mode « alerte », mardi, les municipalités du territoire suivent la situation de près.

Depuis le début de l’éclosion du coronavirus, les services de la Santé publique du Canada, du Québec et de la Montérégie travaillent pour faire face à toute éventualité si le besoin d’intervention s’avère nécessaire. Treize premiers cas ont été détectés au Québec. « La Ville est en contact constant avec la Direction de la santé publique de la Montérégie, le ministère de la Sécurité publique du Québec et la direction régionale du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, raconte la directrice des communications de Saint-Bruno-de-Montarville, Suzanne Le Blanc. Celle-ci possède un plan particulier d’intervention spécifiquement adapté à la Covid-19. Les villes liées de l’agglomération de Longueuil ont actuellement adopté le niveau d’alerte “code vert”, qui désigne la mise en veille de l’organisation en vue d’un événement appréhendé; ceci signifie que nous sommes en mode “préparation”. Nos actions ont donc pour but de sensibiliser la population et nos employés à des conseils de prévention. »

« La Ville suit la situation de près, affirme pour sa part la directrice du Service des communications de Saint-Basile-le-Grand, Stéphanie Plamondon. Nous demeurons en communication avec la Sécurité publique et la Santé publique afin d’intervenir rapidement si nécessaire. »

Du côté de Sainte-Julie, la Ville se dit à l’affût des moindres développements liés à la Covid-19 et aux recommandations du ministère de la Santé. « La situation est également réévaluée de façon régulière », répond la coordonnatrice aux communications à Sainte-Julie, Julie Martin.

Mesures de prévention

Même si elles ne sont pas touchées directement par le coronavirus, Saint-Bruno, Saint-Basile et Sainte-Julie sont actuellement en mode sensibilisation. Elles prennent des mesures de prévention. « Pour ce qui est fait, à l’heure actuelle, nous sensibilisons le personnel à se laver fréquemment les mains, à tousser dans le creux du coude », explique Stéphanie Plamondon. Ce n’est pas tout… Sur le territoire de Saint-Basile-le-Grand, des affiches sont mises à la vue dans les endroits stratégiques des bâtiments municipaux. Un courriel à l’interne a aussi été envoyé aux employés pour les sensibiliser sur la Covid-19 et les mesures à prendre.

« Il est prématuré d’annuler des événements. » -Stéphanie Plamondon

Du côté de Saint-Bruno, on accorde une attention particulière au ménage des édifices municipaux de manière « générale » : portes, poignées de porte, et désinfection des téléphones et des claviers. « Nous nous ajusterons selon l’évolution de la situation », ajoute Mme Le Blanc. Des pompes de désinfectant pour les mains de type Purell sont aussi installées sur les comptoirs des édifices municipaux. « De plus, nos cols bleus aux ateliers municipaux désinfectent quotidiennement l’intérieur des camions. »

C’est la recommandation qui circule à Sainte-Julie. « Pour l’instant, nous demandons seulement aux citoyens qui viennent dans les bâtiments municipaux d’éviter les poignées de main; nous rappelons les conseils d’usage comme le lavage de mains fréquent », témoigne Julie Martin, qui insiste pour dire qu’il s’agit « d’une recommandation et non d’une obligation ». Elle cite un exemple : « Normalement, nous accueillons les citoyens avec une poignée de main lors de nos cérémonies. Demain [le 9 mars], lors de la cérémonie de la persévérance scolaire, nous saluerons les gens à l’entrée et éviterons les poignées de main. »

À Sainte-Julie, à la suite de l’évolution de la situation, la mairesse Suzanne Roy ne donne plus de poignées de main depuis aujourd’hui.

Pas d’événements annulés pour l’instant

À travers le monde, des événements sportifs et autres rassemblements publics sont annulés ou disputés à huis clos. Trois galas de boxe prévus au Casino de Montréal, au mois de mars, ont été annulés mercredi, tout comme les Championnats du monde de patinage artistique, prévus à Montréal. L’Association nationale de basketball a suspendu sa saison après qu’un de ses joueurs a été déclaré positif à la Covid-19. Le 19 mars, le Canadien de Montréal jouera un match à San Jose devant des gradins vides. La Ligue majeure de soccer (MLS) vient de suspendre son calendrier pour 30 jours. La liste est longue…

Les municipalités ne sont pas encore rendues à cette étape. Pourant, il y a des rencontres sportives et des événements culturels au programme. « Pour l’instant, aucune annulation n’est prévue. Si jamais c’était le cas, nous prendrions tous les moyens pour informer nos citoyens », de poursuivre Julie Martin.

« Comme le niveau de risque est toujours qualifié de faible par l’Agence de la santé publique du Canada, ainsi, les activités municipales prévues au Centre Marcel-Dulude et dans les édifices municipaux ont toujours lieu », indique Suzanne Le Blanc.

Même constat à Saint-Basile-le-Grand. « À l’heure actuelle, il est prématuré d’annuler des événements, considérant l’évolution de la Covid-19 au Canada, et plus particulièrement en Montérégie », estime Mme Plamondon. Advenant que la situation vienne à s’aggraver, des mesures nécessaires seraient mises en place [pour] éviter les événements à grands rassemblements. Selon la principale intéressée, Saint-Basile-le-Grand pourrait annuler des activités si la sécurité des citoyens était compromise. « Ou s’il y avait une forte augmentation de la propagation du virus. »

QUESTION AUX LECTEURS :

Vu la situation entourant la Covid-19, éviterez-vous les rassemblements?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des