Les Montarvillois paient trop pour le transport collectif, juge le conseil municipal

Photo de Pascal Dugas Bourdon
Par Pascal Dugas Bourdon
Les Montarvillois paient trop pour le transport collectif, juge le conseil municipal
Les Montarvillois paient 32 $ de plus qu’ailleurs dans l’agglomération pour leur abonnement mensuel au transport collectif. (Photo : Archives)

Les conseillers municipaux de Saint-Bruno jugent que les Montarvillois paient trop cher leur accès au transport collectif et exigent que cette « iniquité » soit résolue rapidement.

Le conseiller municipal Ludovic Grisé Farand a déposé une résolution en ce sens au conseil du 2 décembre dernier, laquelle a été adoptée à l’unanimité.

« Cette situation représente une iniquité envers les usagers de transport collectif de notre ville. » – Le conseiller Ludovic Grisé Farand

« Saint-Bruno est assujettie aux tarifs de la zone 5, contrairement à toutes les autres villes de l’agglomération de Longueuil qui, elles, sont dans la zone 3 », a expliqué M. Grisé Farand, qui juge cette situation inéquitable.

Selon la grille tarifaire actuelle, mise en place par l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), il en coûte 173 $ par mois à un Montarvillois qui travaille au centre-ville de Montréal, contre 141 $ pour les autres citoyens de l’agglomération, soit une différence de 32 $.

« Cette situation représente une iniquité envers les usagers de transport collectif de notre ville, qui doivent débourser davantage pour l’utilisation du transport collectif que les autres citoyens de l’agglomération de Longueuil », a fait remarquer M. Grisé Farand.

Unanimité

Des propos qui ont trouvé écho auprès des conseillères Marilou Alarie et Isabelle Bérubé. « On sait que ces décisions doivent se prendre incessamment [à l’ARTM], alors je crois que c’est un très bon moment pour faire ce rappel-là », a indiqué Mme Alarie. Mme Bérubé a renchéri : « C’est évident qu’on veut que les résidants de Saint-Bruno paient le même prix qu’ailleurs dans l’agglomération. »

Pour sa part, le maire Martin Murray estime « qu’il est important de signifier qu’il y a un intérêt de notre part à voir nos tarifs être conséquents par rapport à ceux des autres villes de l’agglomération ».

Par ailleurs, le conseiller Grisé Farand a signifié que la baisse des tarifs à Saint-Bruno pourrait avoir pour effet de réduire l’achalandage à la gare de Saint-Hubert : « Certains citoyens de Saint-Bruno prennent leur voiture jusqu’à la gare de Saint-Hubert par souci d’économie, ce qui contribue à en engorger les accès et à congestionner le réseau routier environnant. »

Toujours selon M. Grisé Farand, le Réseau de transport de Longueuil (RTL), qui gère le transport par autobus dans l’agglomération, appuie les revendications des élus.

De plus, une copie de cette résolution a été envoyée au ministre québécois des Transports, François Bonnardel, et au ministre responsable de la Montérégie, Christian Dubé.

La tarification examinée

De son côté, l’ARTM a refusé de commenter directement le cas de Saint-Bruno, prétextant ne pas avoir reçu – pour le moment, du moins – les détails de cette demande formulée par le conseil municipal.

L’organisme a cependant confirmé qu’il menait actuellement une refonte visant à établir une structure tarifaire mieux harmonisée et plus simple. « Cet important exercice est l’occasion d’envisager de nouvelles idées en tarification et d’examiner les meilleures pratiques en vigueur », a précisé Simon Charbonneau, porte-parole pour l’ARTM.

Question aux lecteurs : Est-il injuste que les Montarvillois paient plus cher que les autres citoyens de l’agglomération pour le transport collectif?

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Delorme Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Delorme
Guest
Delorme

Très juste de devoir payer plus cher….en plus, les aînés hors heures de pointe ne paient rien