Les huit projets à réaliser

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Les huit projets à réaliser

Minta Saint-Bruno 2019

Le comité de solidarité Minta Saint-Bruno appuiera cette année huit projets d’aide humanitaire variés afin de combattre la soif, la faim et l’analphabétisme. En sa 49e année d’existence, Minta Saint-Bruno souhaite obtenir un montant de 31 500 $ pour réaliser ces projets.
Ceux-ci pourront se concrétiser grâce aux donateurs que Minta sollicite. Il faut mentionner que tous ces projets sont soumis par des répondants de Saint-Bruno-de-Montarville et de Saint-Basile-le-Grand. Les travaux proposés sont situés dans six pays d’Amérique centrale, d’Amérique latine et d’Afrique.

Un thème : l’éducation

C’est sous le thème « L’accès à l’éducation pour un avenir meilleur » que, cette année, Minta désire souligner plus particulièrement l’importance de l’accès à l’éducation pour tous, « un droit humain fondamental et une priorité essentielle ». Marlène Boudrias, membre de Minta et responsable de la Revue de l’organisme, explique : « C’est un des objectifs du comité de subventionner des projets dans les pays en développement qui visent à rendre l’éducation accessible à tous les enfants, et ce, dans les meilleures conditions humaines et matérielles. »
Depuis son existence, Minta a contribué financièrement à près de 90 projets scolaires, autant dans la formation que dans l’achat d’équipement, la rénovation et la reconstruction d’école, les installations sanitaires et d’accès à l’eau potable, et l’aide alimentaire aux élèves.

Les huit projets 2019

Des rénovations urgentes sont nécessaires à l’École Ratoma, située à Conakry, en Guinée. Ce projet de 4 000 $ permettra de refaire les murs et le plafond, de peinturer et d’aménager les lieux pour améliorer les conditions de scolarisation de 539 fillettes et 485 garçons.

31 500 $
C’est l’objectif de Minta Saint-Bruno pour réaliser les huit projets.

Au Pérou, un projet de 4 000 $ consiste à aider au financement de la construction d’un système d’adduction d’eau potable par gravité et à la fabrication de lavabos pour quelque 56 familles et pour l’école de la communauté de Canuja, en Amazonie.
Minta Saint-Bruno enverra une somme de 4 000 $ pour l’acquisition d’une génératrice au Collège postsecondaire Mary Help d’Addis-Abeba, en Éthiopie. L’appareil assurera du courant électrique constant et fiable aux 220 étudiants qui suivent des études professionnelles.
Douze mamans bénévoles concoctent des repas pour les 450 élèves de deux écoles à El Asintal et d’une école à Coatepeque, au Guatemala. Avec un montant de 3 500 $, elles pourront bénéficier de meilleures conditions de cuisson à la préparation du supplément alimentaire aux enfants avec la construction de poêles écoénergétiques.
Des coûts de 4 000 $ sont nécessaires pour approvisionner en eau potable les 2 500 personnes du village maya de Simajulehu, au Guatemala. Minta Saint-Bruno contribuera pour des aménagements d’adduction d’eau et d’assainissement.
L’organisme financera l’installation d’une pompe solaire et d’une pompe manuelle sur un forage afin d’augmenter l’arrivée d’eau à l’intérieur d’un jardin communautaire facilitant la culture maraîchère pour 60 familles du village de Lougsi, au Burkina Faso. Une somme de 4 000 $ est prévue à ces travaux.
En Haïti, Minta Saint-Bruno allouera 4 000 $ à un centre de formation de Jérémie, qui a besoin d’une citerne pour conserver l’eau de pluie afin d’avoir plus d’eau pour arroser le jardin communautaire et pour assurer de meilleures récoltes. Une centaine de jeunes et d’adultes bénéficient des services de ce centre régulièrement.
Enfin, un dernier projet est aussi situé en Haïti, cette fois dans le village de Laseringue, qui accueille 2 000 habitants. Il s’agit de construire deux latrines publiques pour doter le village de structures sanitaires adéquates et pour maintenir des conditions d’hygiène stables. Le coût est de 4 000 $.

Campagne de financement

Minta Saint-Bruno désire recueillir les montants alloués à chacun des projets énumérés. Certains d’entre eux s’inscrivent autour du thème de Minta 2019 : « L’accès à l’éducation pour un avenir meilleur ». Marlène Boudrias commente : « Une fois concrétisés, ces projets apporteront tant de bien-être à toutes ces personnes qui réclament l’amélioration de leurs conditions. »
Consultez le site Internet www.minta-saint-bruno.org afin de connaître les façons de contribuer à la campagne de financement de Minta Saint-Bruno.

Activités

En plus des projets à subventionner, Minta Saint-Bruno publie sa Revue, déjà en ligne sur le site Internet, et organise une exposition à la bibliothèque municipale en avril, une tournée des classes en mars et en avril afin de sensibiliser les jeunes à la solidarité internationale, et la Marche de solidarité annuelle, familiale et populaire de 5 km, le samedi 4 mai 2019. Le départ de cette Marche est prévu pour 9 h 30. Le rendez-vous, à compter de 9 h, aura lieu dans le stationnement de l’église de Saint-Bruno. Avant le départ, les répondants de Saint-Bruno et de Saint-Basile ainsi que des responsables de projets recevront leur chèque pour financer la réalisation de leur projet d’aide humanitaire.
Rappelons qu’avec plus de dons, Minta Saint-Bruno pourra enfin passer d’une limite de 4 000 à 5 000 $ par projet à réaliser. « C’est ce que nous souhaitons pour 2020, l’année de notre 50e anniversaire », d’observer la présidente, Gisèle Prévost.

QUESTION AUX LECTEURS :

De quelle façon allez-vous contribuer à Minta Saint-Bruno?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des