Les enfants qui plantaient des arbres

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Les enfants qui plantaient des arbres

École primaire De Montarville

Des enfants de l’École primaire De Montarville ont planté des arbres jeudi matin afin d’embellir leur cour, à Saint-Bruno-de-Montarville. L’initiative s’est déroulée en collaboration avec la Fondation du Mont-Saint-Bruno.
C’est au lancement d’un tout nouveau projet que l’ensemble des élèves de l’École De Montarville avait été convié le jeudi 4 octobre dernier. « C’est une première étape aujourd’hui, a lancé la directrice de l’école, Caroline Brunelle, aux centaines de garçons et fillettes présents sous un ciel nuageux. Vous serez les gardiens de ces arbres et de ces plantes; j’espère que vous saurez en prendre soin! »

Le virage vert de la cour d’école

En collaboration avec la Fondation du Mont-Saint-Bruno, l’École De Montarville a entamé un projet de verdissement afin d’améliorer la qualité du milieu de vie des enfants. Cette initiative écologique se dévoilera en trois phases de plantation. La première avait lieu jeudi. En effet, un groupe de bénévoles de la Fondation du Mont-Saint-Bruno étaient à l’œuvre en compagnie de 27 écoliers volontaires afin de procéder à une première pelletée de terre symbolique et à la plantation des arbres.
Caroline Brunelle se montre très heureuse de ce partenariat avec la Fondation du Mont-Saint-Bruno : « C’est un projet magnifique, qui va permettre d’embellir notre cour d’école. »
Selon Mme Brunelle, c’est grâce à l’idée d’un parent bénévole du comité d’embellissement de la cour d’école que le projet a germé et que les discussions entre la Fondation et l’école ont été entamées.
Rappelons qu’à la suite de travaux effectués au printemps dernier, de nouveaux espaces propices à la plantation de végétaux ont été créés le long du muret de soutènement de la pente. La première phase de plantation concerne cet endroit.

5
C’est le nombre d’arbres et d’arbustes récemment plantés dans la cour de l’École De Montarville.

Plantation virtuelle de cinq arbres

Pour ajouter au lancement du projet, l’École De Montarville avait aussi pensé à organiser une plantation virtuelle. Puisque seulement 27 enfants sur les centaines de l’établissement scolaire sont demeurés à l’extérieur pour aider les bénévoles de la Fondation, c’est par vidéoconférence que les autres ont pu assister à l’activité.
Les membres de la Fondation ont choisi de planter un Viburnum lentago, un Rhus aromatica ainsi qu’un amélanchier. À noter aussi l’ajout de deux érables de Pennsylvanie. « Deux micocouliers, frère et sœur, créeront une arche au-dessus des marches de l’escalier, qui vous protégeront et réduiront l’îlot de chaleur dans la cour d’école », de partager avec les enfants en classe une administratrice de la Fondation, Anick Bribosia, en direct à l’extérieur.
Dans la description de chaque essence, nous apprenons aussi que les fleurs et fruits de ces arbres attirent papillons, abeilles, oiseaux, petits rongeurs et orignaux!
Au journal Les Versants, Mme Bribosia confirme l’importance du choix des arbres : « Il y a eu une étude et de la recherche pour la sélection de ces essences en particulier. Il fallait des arbres avec des racines verticales ou drageonnantes, en raison des bacs dans lesquels ils seraient disposés. »
Pour la présidente de la Fondation du Mont-Saint-Bruno, Chantal de Montigny, ce genre de partenariat est plutôt rare : « Ça arrive très peu souvent. Nous travaillons beaucoup avec les entreprises du parc industriel et près des ruisseaux. En fait, le projet d’aujourd’hui est une première; à l’avenir, nous aimerions développer ce créneau et l’étendre dans l’ensemble des écoles de la Rive-Sud (Montréal). »
D’après Mme de Montigny, cette collaboration permet de répandre la mission de la Fondation et d’aller plus loin dans la conservation : « La conservation, c’est vaste… Ce que nous voulons avec ces cours asphaltées et de béton, c’est d’y amener la nature afin de donner un coup de main à la biodiversité, l’aider à se déplacer. »

Des bienfaits

L’augmentation de la présence de végétation en milieu urbain procure de nombreux services écologiques : la captation du CO2, la réduction des îlots de chaleur et du bruit, la création de nouveaux habitats pour la faune et la microfaune. Ce nouvel espace vert, accessible dans la cour de l’École De Montarville, deviendra un nouveau laboratoire d’étude où les enfants pourront observer et apprécier la nature.
Le verdissement de la cour constitue une façon de contrer les chaleurs étouffantes causées par la chaussée asphaltée de la cour. D’ailleurs, Mme de Montigny souligne que d’ici les prochaines années, il fera de plus en plus chaud. Il faut noter qu’il n’est pas rare de connaître des températures caniculaires aux mois de juin et septembre, alors que le calendrier scolaire est régulier. « Les arbres sont des climatiseurs. Ils créent de la fraîcheur autour d’eux et les enfants pourront s’abriter à l’ombre », poursuit-elle.
Les prochaines phases du verdissement de la cour d’école se dérouleront au printemps et à l’automne 2019. « Nous souhaitons également développer une trousse pédagogique relative au projet, toujours en collaboration avec notre partenaire », de conclure Mme de Montigny.

QUESTION AUX LECTEURS :

Souhaitez-vous le partenariat de la Fondation du Mont-Saint-Bruno avec l’école de vos enfants pour un tel projet?

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Sonia Pépin Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Sonia Pépin
Guest
Sonia Pépin

Certainement