Les élections fédérales le 20 septembre

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Les élections fédérales le 20 septembre
Les élections fédérales se dérouleront le 20 septembre. (Photo : archives)

Justin Trudeau a déclenché des élections générales anticipées, ce dimanche, en vue d’un scrutin le 20 septembre prochain.

Le premier ministre a rendu visite, dimanche matin, à la gouverneure générale, Mary Simon, pour demander la dissolution du Parlement, marquant le début de la campagne électorale fédérale. Il a tenu par la suite un point de presse afin de justifier l’appel des Canadiens aux urnes, moins de deux ans après sa réélection.

« La gouverneure générale a accepté ma demande de dissoudre le Parlement. Les Canadiens iront donc aux urnes le 20 septembre », a-t-il confirmé. « On est dans un moment où les Canadiens méritent de se faire entendre », a-t-il poursuivi, indiquant que nous étions dans « un moment historique ».

Ces élections auront lieu alors que la Direction de santé publique canadienne vient d’annoncer officiellement le début d’une quatrième vague.

Les chefs des principaux partis s’opposant à Justin Trudeau n’ont pas manqué de la signaler. « Je n’ai pas l’impression que Justin Trudeau est en train d’écrire une page de l’histoire, mais plutôt une page de sa biographie », a indiqué dans une conférence de presse, après cette annonce, Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois et député de Beloeil-Chambly.
Erin O’Toole, chef du Parti conservateur canadien, est « déçu » que Justin Trudeau déclenche l’élection lors de la quatrième vague de la pandémie de COVID-19.
Pour Jagmeet Singh, chef du Nouveau parti démocratique « Est-ce que Justin Trudeau a entendu la demande des gens? ».

Dans la circonscription
Le député sortant du Bloc québécois, Stéphane Bergeron, chargé des affaires étrangères dans son parti, se présentera à sa succession. Plusieurs pancartes électorales sont déjà visibles dans la circonscription. Il avait obtenu 42,8 % des voix.
Au Parti libéral du Canada (PLC) c’est Marie-Ève Pelchat, courtier immobilier, qui le représentera dans la circonscription de Montarville. Elle succédera à Michel Picard, le député sortant de 2019, défait par M. Bergeron. M. Picard avait obtenu 35,6 % des suffrages. Elle aussi affiche ses intentions dans les rues de la circonscription.
Pour le Parti conservateur du Canada (PCC), c’est pour une deuxième fois que Julie Sauvageau s’opposera au député sortant, comme nous pouvons le voir sur le site du PCC. En 2019, cette enseignante au Centre de service scolaire des Patriotes avait obtenu 7 % des scrutins.

Il n’a pas été possible de savoir si le NPD aurait un candidat au moment d’écrire cet article. Aucun autre candidat dans la circonscription n’a pour l’instant confirmé au journal sa présence aux prochaines élections dans la circonscription de Montarville. Jean-Charles Pelland, candidat en 2009 pour le Parti vert, qui avait obtenu 5 % des votes, a décidé cette fois de porter sa candidature pour les prochaines élections municipales de novembre à Saint-Bruno-de-Montarville comme conseiller du district 6.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires