Les derniers enjeux de Stéphane Bergeron

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Les derniers enjeux de Stéphane Bergeron
Stéphane Bergeron est en faveur d’un regroupement de nations à travers le monde sans état. (Photo : archives)

Candidat du Bloc québécois dans Montarville

Le candidat du Bloc québécois dans la circonscription de Montarville, Stéphane Bergeron, présentait une dernière conférence de presse ce matin dans un parc de Sainte-Julie. Cette fois pour aborder les enjeux de la laïcité et de la défense du français.

En point de presse, Stéphane Bergeron a rappelé que son parti est le seul qui puisse défendre le consensus québécois et la spécificité du Québec à Ottawa. « Le choix de ce site pittoresque pour la tenue de cette dernière conférence de presse n’est pas innocent, note le candidat. Il permet d’embrasser, d’un seul coup d’œil, certains des thèmes développés par le Bloc québécois au cours de la présente campagne électorale : l’énergie propre, l’agriculture et la protection des milieux naturels, c’est nous! C’est dans cet esprit que je réitère que le français et la laïcité, c’est également nous! »

Après avoir indiqué que le français perd du terrain partout sur le territoire canadien, même au Québec, M. Bergeron a déclaré qu’il convenait de « prendre des mesures énergiques pour en assurer la protection et le rayonnement ». Toujours en conférence de presse, il précise : « Le Bloc propose l’application, au Québec, des dispositions de la Charte de la langue française aux employés d’entreprises à charte fédérale. Il propose aussi d’accorder au Québec le pouvoir d’exiger une connaissance minimale du français aux gens, qui, de partout, souhaitent venir partager notre expérience unique en Amérique. »

« C’est ce qui conclut notre plan média pour la campagne électorale. » -Stéphane Bergeron

Selon Stéphane Bergeron, la défense du français est aussi l’affaire du député fédéral. « Je me demande combien de députés fédéraux se donnent la peine, ailleurs au Canada, de communiquer dans leur langue avec leurs commettants francophones », observe-t-il.

Cette conférence mettait un terme à la campagne médiatique du candidat bloquiste dans Montarville. M. Bergeron n’a d’ailleurs pas manqué de le souligner à la fin de son allocution. « C’est ce qui conclut notre plan média pour la campagne électorale. Pour que la voix du Québec se fasse entendre à Ottawa, votez massivement Bloc québécois, surtout à Montarville! »

En effet, depuis le début de la campagne électorale, le 11 septembre dernier, Stéphane Bergeron aura présenté quatre conférences, données dans les quatre municipalités de Montarville : Saint-Basile-le-Grand, Saint-Hubert, Saint-Bruno-de-Montarville et lundi à Sainte-Julie.

Bien que sa campagne médiatique soit terminée, la campagne terrain de Stéphane Bergeron se poursuivra d’ici le 21 octobre prochain, date du scrutin. Il promet d’aller à la rencontre des citoyens.

Quand le journal Les Versants lui demande ce qu’il pense de l’absence de sorties médiatiques de certains de ses adversaires, le représentant du Bloc québécois dit que « ça dépasse l’entendement ». Il ajoute : « Je n’ai jamais vu ça! C’est la première fois que je vis ça. Par respect pour la population, le devoir d’un candidat est d’exposer ce qu’il a l’intention d’accomplir s’il est élu, de soulever les enjeux pour les citoyens. Alors, je vous dirais que c’est inusité et assez inexplicable. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des