Les Cougars deux fois en finale

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Les Cougars deux fois en finale
Marianne Landry, Dalie Savard, Julianne, St-Aubin, Rose Aubuchon, Britany St-Jean-Lacroix, Thalie De Torquat, Justine Keenan, Léa Dumouchel, Aleena Chopra, Anastasia Papadakis ainsi qu’Arianne Malorni composent les benjamines des Cougars de Saint-Bruno, guidées dans l’aventure basketball par les entraîneurs Patrick Keenan et Alexandre Dumouchel. (Photo : courtoisie)

Tournoi de basketball Le Sweet Sixteen de Saint-Hyacinthe

Deux équipes féminines des Cougars, l’Association de basketball de Saint-Bruno, ont participé à la finale de leur catégorie lors du Tournoi de basketball Le Sweet Sixteen. La compétition se déroulait du 14 au 16 février, à Saint-Hyacinthe.

Deux représentantes de l’Association de basketball locale, et deux participations à la finale de ce Sweet Sixteen, une compétition de basketball qui existe à Saint-Hyacinthe depuis maintenant 15 ans. Chez les Cougars, ce sont les filles du mini A et du benjamine A qui étaient en action au cours de cette fin de semaine de la Saint-Valentin.

« Un parcours parfait, sans défaite. » -Alexandre Dumouchel

Le parcours des benjamines

Les joueuses du calibre benjamine A ont connu « un parcours parfait, sans défaite », au dire de leur entraîneur, Alexandre Dumouchel. On parle de quatre gains en autant de rencontres. Elles ont signé une victoire de 42 à 12 aux mains des filles de La Ruche1 avant d’écraser Mont-Saint-Sacrement 45 à 15. En demi-finale, la troupe montarvilloise s’est distinguée dans un triomphe de 59 à 38 face à André-Laurendeau2. « Dans la finale, le 1er quart fut chaudement disputé, relate Alexandre Dumouchel. Nous avons exercé beaucoup de pression au 2e quart; nos adversaires ont littéralement abandonné à partir de ce moment. Après la 1ère demie, il n’y avait plus de réel enjeu. La victoire était dans la poche! » Une victoire de 51 à 21 aux dépens des Cyclones de l’École secondaire de Grande-Rivière.

Selon l’instructeur, cette prestation en tournoi aura été « une excellente préparation en vue des séries éliminatoires », qui débutaient en fin de semaine dernière. Une sorte d’entraînement intensif avant la vraie saison… Alexandre Dumouchel soutient que cet événement avait pour objectif de jouer plusieurs parties et de trouver le bon niveau de jeu pour les séries. Il ne tarit pas d’éloges au sujet de ses protégées. D’ailleurs, il est d’avis que certaines de ses athlètes de ce niveau peuvent décrocher un poste sur la formation Rive-Sud (Montréal) pour les Jeux du Québec cet été. « Nous n’avons pas une équipe de géantes, nous ne sommes pas une super puissance, mais quand ça compte et que c’est important, les demoiselles augmentent toujours le niveau du jeu et l’intensité. C’est vraiment impressionnant! »

Des minis proches de la perfection

Les minis A des Cougars étaient à un gain d’une prestation parfaite également. Or, elles se sont inclinées en finale contre le club hôte, les Vikings de Saint-Hyacinthe. « Les minis se sont bravement battues jusqu’à la dernière minute », témoigne Alexandre Dumouchel. Les Montarvilloises ont échappé le match ultime par un écart de cinq points, s’inclinant 50 à 45. Leur trajet jusqu’en finale s’est tout de même avéré semblable à celui de leurs consœurs, soit sans revers. Elles ont enregistré des triomphes de 70 à 44 face à Sherbrooke, de 43 à 34 sur Rimouski de même que de 44 à 34 contre Brossard.

« Pour [nos] minis, l’atteinte de cette finale représente beaucoup, car en début d’année, je n’avais que 3 joueuses de basket sur 12; maintenant j’en ai 12! », avance M. Dumouchel, qui évoque le résultat du premier match de la saison régulière : une retentissante dégelée de 41 à 4. « C’était un peu décourageant, admet-il au journal. [Mais] nous avons travaillé fort toute l’année. » Au point que l’organisation termine le calendrier régulier au premier échelon de sa section, avec une fiche de neuf triomphes et un échec. Caractère et résilience… Il continue : « Cette apparition à la finale signifiait beaucoup pour les minis, une preuve comme quoi nos résultats en saison n’étaient pas le fruit du hasard, mais du travail. » Les minis mettront un terme à la campagne lors du Championnat provincial, tenu au Cégep Édouard-Montpetit, les 28 et 29 mars.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des