Les chèques acheminés aux organismes

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Les chèques acheminés aux organismes
La remise de ces chèques se serait tenue entourée de jeunes; une tradition. (Photo : archives)

Minta

Nous savions déjà que la Marche Minta, prévue dans les rues de Saint-Bruno le samedi 2 mai, n’aurait pas lieu puisqu’elle avait été reportée en raison de la COVID-19. La semaine dernière, le journal Les Versants apprenait que les chèques de financement normalement distribués à la Marche avaient tout de même été acheminés aux organismes responsables.

Mais si la Marche s’était déroulée samedi, comme prévu, 13 chèques de financement pour 13 projets d’aide humanitaire auraient alors été accordés pour l’année 2020. La remise de ces chèques se serait tenue entourée de jeunes. Une tradition. « Je veux dire à tous les jeunes des écoles, les scouts, les louveteaux, les adolescents de la Maison des jeunes, de la Justice sociale… que notre rendez-vous annuel à la Marche Minta va nous manquer beaucoup. Ce moment, tous ensemble, est un événement rassembleur attendu de tous », évoque la présidente de Minta, Gisèle Prévost.

À propos des chèques de financement, Gisèle Prévost reprend : « En date du 12 avril, tous les chèques ont été postés aux organismes dédiés pour l’acheminement. Sauf celui de la Moldavie, [puisque] la responsable nous demande d’attendre pour le moment. »

Le projet d’aide de la Moldavie, évalué à 4500 $, consiste à l’achat d’équipement et de matériel adaptés à des jeunes âgés de 12 à 22 ans du Centre de ressources pour les enfants autistes.

« Tous les chèques ont été postés aux organismes dédiés pour l’acheminement. » -Gisèle Prévost

Treize projets

Rappelons que les 13 projets Minta d’aide humanitaire visent à combattre la soif et la faim, à améliorer la qualité de vie, la santé et les conditions d’apprentissages scolaires de personnes vivant dans des villes ou villages situés dans les pays en développement. Le Burkina Faso, le Ghana, l’Ouganda, l’Éthiopie, le Togo, le Lesotho, le Pérou, le Guatemala, Haïti et la Moldavie étaient dans la mire de Minta cette année. « Nous avons demandé à chacun des responsables sur les lieux dans le dit pays de nous dire si le projet est possible maintenant et si l’argent peut se rendre en toute sécurité. C’est seulement à leur réponse positive que nous acheminions le chèque », avance Gisèle Prévost.

En attendant, la Revue 2020 est disponible sur le site Internet de Minta. La description des projets s’y trouve. Consultez le site www.minta-saint-bruno.org.

Pour la première fois, Minta s’était fixé un grand objectif, soit de recueillir 50 000 $ pour réaliser ces 13 projets. L’année 2020 marque aussi le 50e anniversaire de l’organisme. En mars, les activités s’y consacrant ont été mises en suspens en raison de la pandémie.

QUESTION AUX LECTEURS :

Êtes-vous déçus qu’il n’y ait pas eu la Marche Minta samedi dernier?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des