Les Chefs! selon Pasquale Vari

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Les Chefs! selon Pasquale Vari
Normand Laprise, Jean-Luc Boulay, Isabelle Deschamps-Plante et Pasquale Vari. (Photo : Félix Renaud)

L’émission Les Chefs!, diffusée à ICI TÉLÉ, terminera sa 11e saison ce soir, avec la finale. Le Montarvillois Pasquale Vari, chef et enseignant à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec, est juge depuis le début.

Après avoir été reportée l’année dernière en raison de la COVID-19, l’émission Les Chefs! était de retour à l’écran cette saison.

Pasquale Vari participe à l’émission d’ICI Télé depuis les débuts du concept. « Année après année, faire partie de cette émission demeure une belle expérience. Depuis le temps, j’ai pu constater l’évolution de la gastronomie et des talents culinaires. Les jeunes que nous recevons arrivent plus préparés, avec un bagage et une expérience de travail. Chaque fois, je suis fébrile de participer à cette émission que les Québécois adorent », mentionne Pasquale Vari.

Place aux femmes

Cette nouvelle saison s’est voulue sous le signe des changements. Une place particulière a été accordée aux femmes. Élyse Marquis est demeurée à l’animation. Colombe St-Pierre a succédé à Daniel Vézina en tant que coach et mentore de la brigade de 13 candidats. Le trio de juges, formé de Pasquale Vari, Normand Laprise et Jean-Luc Boulay, a été bonifié par la pâtissière Isabelle Deschamps-Plante. Cette dernière avait pris part à la quatrième saison de l’émission en 2013. Par contre, cette saison, la brigade ne comportait que trois candidates. Aucune d’elles ne s’est rendue en demi-finale.

« Depuis le temps, j’ai pu constater l’évolution de la gastronomie et des talents culinaires. » -Pasquale Vari

Pasquale Vari salue l’arrivée des deux nouvelles venues. « Une belle chimie s’est installée entre nous et Isabelle à la table des juges. Ç’a été super bien aussi avec Colombe, que nous connaissions depuis déjà quelques années. C’est facile pour les deux. Elles se sont bien intégrées à l’équipe. Elles ont rapidement pris leur place sur le plateau », raconte-t-il.

Puis, concernant l’ajout d’une quatrième voix parmi les juges, le Montarvillois estime que l’opinion de quelqu’un d’autre amène une autre dimension au volet des notes. « Ça permet de débattre davantage et de délibérer plus longtemps sur un plat ou sur le travail d’un candidat. C’est une analyse à quatre. »

Quand on lui demande de commenter cette 11e mouture des Chefs!, celui qui a déjà occupé le rôle de rédacteur en chef d’un jour au journal Les Versants confie que tous les candidats ont eu des hauts et des bas au cours de la saison. « Il y en a un, cependant, qui nous a vraiment surpris. Il est assez loin dans les émissions, et ce, même s’il a peu d’expérience. Tout au long, il a su démontrer qu’avec de la persévérance, de la bonne humeur, c’est possible de faire beaucoup », raconte Pasquale Vari. On devine qu’il s’agit du jeune Andersen Lee.

Pour Pasquale Vari, Les Chefs! est « un rêve culinaire et une expérience » dont il souhaite apprécier chaque minute.

La famille

Il poursuit l’aventure après tout ce temps parce que l’équipe, la famille, derrière l’émission est soudée. « L’équipe de travail, autant celle en ondes que celle que l’on ne voit pas, forme une grande famille et une belle énergie. La force du groupe, c’est d’arriver chaque fois avec de nouvelles idées et de nouveaux thèmes pour les épisodes. »

Rappelons que parmi les 13 candidats, Jérémy Peake, un Grandbasilois de 27 ans, chef de cuisine pour le restaurant Chez Lionel, était de la brigade.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires