Les bénévoles sous la loupe judiciaire de la Ville

Les bénévoles sous la loupe judiciaire de la Ville

Depuis lundi dernier, date où le conseil municipal de Saint-Basile-le-Grand a adopté sa nouvelle politique de vérification des antécédents judiciaires, tous les bénévoles actuels et futurs à la Ville seront passés au peigne fin afin de vérifier leurs antécédents judiciaires.

Selon Jean-Marie Beaupré, directeur général de la Ville, cette pratique était déjà appliquée auprès de certains employés travaillant régulièrement avec de clientèles à risque, par exemple les mineurs. Bernard Gagnon a assuré que dorénavant ce sera pratique courante pour tous les bénévoles, avant leur entrée en fonction. Il se pourrait que certaines candidatures soient refusées, selon les délits.

 

Question de confidentialité, la Ville ne connaîtra pas la nature des délits commis, seulement s’il y en a. Dans le cas où il y aurait effectivement un casier judiciaire et que les fautes commises n’entrent pas en conflit avec ses fonctions, le postulant pourra faire valoir son point de vue à la Ville.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des