Les actions de la SQ

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Les actions de la SQ
Des bracelets où il est possible de lire " Police nationale sans contrat ", sont distribués aux policiers. (Photo : (Photo : courtoisie))

L’Association des policières et policiers provinciaux du Québec (APPQ) de la Sûreté du Québec (SQ), en pleine négociation de contrat de travail, pourrait mener des actions de mobilisation pour se faire mieux entendre.  

À partir d’aujourd’hui, l’Association distribuera des bracelets rouges à toutes les directrices et à tous les directeurs syndicaux de l’APPQ. Les membres pourront chercher ainsi leur bracelet pour montrer leur mécontentement envers le gouvernement. On pourra y lire « Police nationale sans contrat ».

Au cours des dernières semaines, l’APPQ informait ses membres au sujet du déroulement de la négociation de la convention collective. Déçu dans un premier temps, le comité de négociation a ensuite vu les choses aller dans le bon sens sans que cela soit suffisant. « Il y a eu une évolution des discussions. Nous avons vu des possibilités de faire des avancées. Face à la hausse du temps supplémentaire obligatoire, nous avons une problématique de rétention du personnel. Il manque aussi de policiers. Selon les dernières évaluations, il en manque 300 à la SQ », a indiqué au journal Dominic Ricard, président de l’APPQ.

La négociation

Entamée le 14 octobre 2021 à la demande de la Sûreté du Québec, et entérinée par le Secrétariat du Conseil du trésor, la négociation du contrat de travail, qui est échu depuis le 31 mars dernier, n’a pas encore été conclue. La SQ est le corps de police avec le plus de responsabilités en vertu de la Loi sur la police. « Il est important de souligner que les deux derniers contrats de travail se sont réglés sans moyens de pression (outre ceux étant obligatoires selon leurs statuts et règlements). Les démonstrations de solidarité demandées aux membres de l’APPQ sont une première depuis les 15 dernières années », ajoute M. Picard. Jeudi, les négociations n’avaient pas repris. Les moyens de pression à la SQ se poursuivent avec la distribution, mercredi dernier, de bracelets.

Les policiers à travers la province sont invités à porter ces bracelets en tout temps.

Ce dernier fait remarquer que les problèmes rencontrés en ce moment dans tous les services de police sont les mêmes que ceux que l’on peut rencontrer dans une entreprise. « Il y a un manque de main-d’œuvre partout. Il y a un problème de recrutement et la fréquentation dans les écoles de police est en baisse. »

À propos de l’APPQ

L’Association des policières et policiers provinciaux du Québec (APPQ) est le plus important syndicat policier au Québec avec ses 5 700 membres. L’APPQ a comme mission de promouvoir le bien-être général de ses membres et de voir leurs intérêts économiques, sociaux, moraux et intellectuels, en conformité avec la Loi des syndicats professionnels. La devise de l’APPQ est « S’unir pour progresser ». L’APPQ a grandi et prospéré à travers des luttes pour la reconnaissance de ses droits. Elle est aujourd’hui une association occupant une place importante dans le syndicalisme policier québécois et même canadien.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires