L’École Mgr-Gilles-Gervais récolte 11 565 $ pour Cœur + AVC

L’École Mgr-Gilles-Gervais récolte 11 565 $ pour Cœur + AVC

La directrice adjointe Hélène Poirier, la directrice Nathalie Couillard, les enseignantes en éducation physique Nancy Goudreault et Isabelle Guertin, de même que la coordonnatrice de Sautons en cœur, Marilyne Gagnon, toutes à l’arrière, sont accompagnées par quelques-uns des participants de la campagne de financement. (Photo : Frank Jr Rodi)

Saint-Bruno-de-Montarville

L’École primaire Mgr-Gilles-Gervais a remis un chèque de 11 565 $ à la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC à la suite de la campagne de financement Sautons en cœur.

Grâce à des dons en ligne sur le site Internet de la Fondation et une collecte en espèces, les élèves de l’École Mgr Gilles-Gervais, à Saint-Bruno-de-Montarville, ont récolté une somme de plus de 11 565 $. Montant qui s’avère être l’un des plus élevés de la région. « C’est excellent!, déclare la coordonnatrice de l’activité Sautons en cœur pour les régions Estrie-Montérégie de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC, Marilyne Gagnon. En moyenne, les écoles nous redistribuent des chèques de 2 000 à 6 000 $. Cette année, 3 écoles sur 27 dépassent ces chiffres avec des collectes au-delà de 10 000 $, dont Mgr-Gilles-Gervais. »

En tout, 145 des 518 jeunes de cet établissement se sont impliqués dans la récolte de fonds. Celle-ci se déroulait sur une base volontaire pendant quatre semaines. Trois de ces écoliers ont réussi à accumuler des cagnottes de 290, 400 et 550 $.

Le 10 avril dernier, les élèves de l’école ont pris part au programme Sautons en cœur. Avec cette activité, la Fondation enseigne aux enfants l’importance d’être actifs physiquement en sautant à la corde tout en amassant des fonds au profit de la recherche sur les maladies cardiaques et l’AVC.

« C’est excellent! » -Marilyne Gagnon

Le programme offre aux jeunes la possibilité de sauter et de s’amuser comme le font 750 000 enfants dans plus de 4 000 écoles à travers le pays. « Dans le cadre de notre première visite, nous avons aussi donné une conférence aux enfants pour les aider à reconnaître les signes de l’AVC, pour les sensibiliser à la cause et aussi pour les initier à l’importance du cœur et du cerveau pour une bonne santé », de soutenir Marilyne Gagnon. Selon elle, une connaissance précoce de ces notions chez des enfants du primaire peut leur permettre d’éviter des problèmes de cœur. « On s’assure de leur montrer l’importance de faire de l’exercice, de bien dormir, de boire beaucoup d’eau, de bien manger. »

Plus de 27 500 $ à la Fondation

L’École Mgr-Gilles-Gervais est une habituée de cette campagne de financement. En effet, les enfants y ont aussi contribué en 2008 et en 2012. Ils avaient alors récolté des sommes respectives de 11 145 et 4 858 $. Avec le chèque de 2018, c’est plus de 27 500 $ que l’école montarvilloise a donné à la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC.

« La généreuse implication de l’enseignante en éducation physique et à la santé, Nancy Goudreault, ne peut pas être passée sous silence », observe Marilyne Gagnon. La professeure a organisé l’activité Sautons en cœur « avec fierté et enthousiasme ». Marilyne Gagnon poursuit : « Cette contribution à Cœur + AVC n’aurait pas été possible sans la merveilleuse participation des élèves, des parents et des professeurs. »

Les maladies du cœur et l’AVC peuvent frapper toutes les tranches de la population, peu importe l’âge, le sexe ou l’origine ethnique. Pour la Fondation, il est essentiel d’enseigner aux enfants et à leur famille l’importance d’adopter un mode de vie sain.

Notons que la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC est soucieuse de la santé des enfants depuis plus de 30 ans. Elle est active sur plusieurs fronts afin de sensibiliser la population aux problématiques liées à ces maladies. Cependant, Sautons en cœur est la seule initiative adressée aux plus jeunes.

Pour faire un don dans une école de votre communauté, visitez le site Internet www.sautonsencoeur.ca.

QUESTION AUX LECTEURS :

Quelles mesures entreprenez-vous pour demeurer en santé?