Le virus de retour à l’école

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Le virus de retour à l’école
La COVID-19 est de retour dans les écoles de notre territoire, dont l'école secondaire du Mont-Bruno. (Photo : archives)

COVID-19

Il y a eu, au cours des derniers jours, des cas confirmés du coronavirus dans nos écoles.

Trois semaines après le retour en classe des enfants du primaire, la COVID-19 est de retour dans nos écoles.

Malgré le congé de Noël. Malgré le port du masque obligatoire en tout temps pour les jeunes de 5e et 6e année et dans les aires communes (corridors, salles de bain, casiers, service de garde…) sauf les classes pour les autres niveaux du primaire. Malgré un début des cours du secondaire une semaine après celui des classes du primaire et le port du masque quotidien pour tout le monde. Malgré l’enseignement à distance une journée sur deux pour les jeunes du 2e cycle du secondaire. Bref, malgré toutes les mesures sanitaires imposées dans les établissements scolaires, la COVID-19 est de retour dans les écoles.

La COVID-19 dans nos écoles

Ce qui nous amène à dresser une mise à jour des cas de COVID-19 dans les écoles de notre territoire, soit à Saint-Bruno-de-Montarville, à Saint-Basile-le-Grand et à Sainte-Julie.

Vendredi dernier, le Centre de services scolaire des Patriotes nous dévoilait les plus récentes données en ce sens. Il y a au total 9 cas diagnostiqués à la COVID-19 répartis dans les écoles des municipalités que le journal couvre.

Les écoles primaires Arc-en-ciel et du Grand-Chêne, toutes deux à Sainte-Julie, comptent respectivement deux et un cas actifs. Aucun groupe n’a eu besoin d’être fermé dans ces deux établissements.

Il y a eu deux cas actifs recensés à l’école secondaire du Mont-Bruno, mais aucune classe n’a été affectée.

Le coronavirus a été détecté à deux reprises à l’école secondaire du Grand-Coteau, à Sainte-Julie. Ces deux cas ont cependant entraîné la fermeture de deux groupes.

Il y a eu un cas détecté au Centre de formation professionnelle des Patriotes, à Sainte-Julie. L’établissement a dû fermer un groupe.

Enfin, le Centre d’éducation des adultes des Patriotes, situé à Saint-Bruno-de-Montarville, a diagnostiqué un cas.

9

C’est le nombre de cas de COVID-19 qui ont été confirmés dans les écoles de notre territoire.

Au moment d’écrire ces lignes, il n’y avait pas de cas confirmé dans les sites de la Commission scolaire Riverside (école internationale Courtland Park et école Mount Bruno) ni dans les écoles privées du territoire (Collège Trinité et Académie des Sacrés-Cœurs).

« C’est la Direction de la santé publique (DSP) qui détermine, à la suite de son enquête, si un groupe doit demeurer fermé et isolé pour 14 jours. Dans tous les cas, l’élève qui reçoit un diagnostic positif doit rester à la maison et suivre les indications reçues par la DSP. La bulle-classe de l’élève concerné est considérée à risque modéré/élevé d’emblée lorsqu’une direction est informée du diagnostic positif et l’on procède à la fermeture de ce groupe d’élèves jusqu’au résultat de l’enquête », explique le Centre de services scolaire des Patriotes.

Dans la province

Par ailleurs, ce vendredi en fin d’après-midi, il y avait 907 classes fermées en raison de la COVID-19 dans les écoles du Québec, une hausse de 50 depuis la veille. Il y avait aussi 2469 cas positifs confirmés actifs dans le réseau.

Ces 2469 cas sont répartis à près de 472 membres du personnel et à quelque 1997 jeunes. Ce sont les statistiques les plus récentes diffusées au moment d’aller sous presse.

Ces données incluent également les élèves effectuant l’apprentissage à distance. Rappelons que des étudiants de 3e, 4e et 5e secondaire adoptent l’enseignement hybride, c’est-à-dire qu’ils se présentent à l’école une journée sur deux. Il s’agit d’une mesure sanitaire exigée par le gouvernement du Québec.

Avant le congé des Fêtes

Le 16 décembre dernier, avant que les élèves et les étudiants ne quittent les écoles pour l’enseignement à distance et le congé des Fêtes, il y avait 1503 classes fermées dans la province, une hausse de 181 par rapport à 24 heures plus tôt. Il y avait aussi 4955 cas positifs confirmés actifs dans le réseau, dont 3930 jeunes. Ce qui représente, grosso modo, le double des données actuelles.

QUESTION AUX LECTEURS :
Quelles solutions proposez-vous pour enrayer le virus de nos écoles?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires