Le vendredi fou commence en douceur

Le vendredi fou commence en douceur

Le vendredi fou a commencé dans le calme aux Promenades Saint-Bruno.

Crédit photo : Marianne Julien

L’événement du vendredi fou a commencé aux Promenades Saint-Bruno vers 8 h ce matin dans le calme.

Les portes du centre commercial et quelques magasins ont ouvert dès 8 h ce matin, alors que la plupart des commerces ont préféré garder leur heure d’ouverture habituelle à 9 h.

C’est à peine si des gens ont fait la file pour entrer dans les commerces. Une employée du magasin d’électroniques Best Buy informe qu’à peine 10 personnes étaient présentes pour l’ouverture. Elle s’attend par contre à un achalandage plus soutenu en après-midi et en soirée.

Même constatation dans le reste des Promenades Saint-Bruno. « Typiquement, les gens viennent sur l’heure du midi ou après le travail, on a différents peaks dans la journée », avance Mathieu Demers, directeur général des Promenades Saint-Bruno.

D’ici la fin de la journée, on s’attend donc à beaucoup plus de personnes qu’en matinée. Toutefois, le vendredi fou au Québec est loin de ressembler à celui des États-Unis, où des foules prennent d’assaut les magasins.

Un événement qui ne démord pas
Selon Mathieu Demers, le vendredi fou s’est hissé au rang de tradition au Canada et le nombre de clients et de ventes ne fait qu’augmenter d’année en année : « Depuis environ trois ans, les statistiques démontrent que l’achalandage est constamment en croissance, l’engouement est vraiment marqué et on n’a pas encore atteint de plateau. »

« Il y a plusieurs années, la période de Noël commençait le 15 décembre et se terminait le 5 janvier. Maintenant, le vendredi fou, c’est le kick off de la période de magasinage de cadeaux. » – Mathieu Demers

Le vendredi fou a beau être plus récent que le Boxing Day au Québec, les journées sont très similaires en termes de clientèle et de ventes. « Nos indicateurs de performance montrent clairement qu’il y a une similarité entre les deux, on rencontre les mêmes chiffres, explique le directeur général. Mais la différence est que la période de temps est plus condensée au Boxing Day, de par les heures d’ouverture, ça fait en sorte que pour le même type d’achalandage, ça paraît plus frénétique. »

Pour l’expérience de magasinage
Bien que les ventes en ligne prennent davantage d’importance, d’autant plus que lundi prochain sera le cyber lundi, la vente au détail reste une expérience recherchée par les consommateurs.

« Les ventes en ligne ont un peu transformé le magasinage de façon générale. Cependant, il reste que les gens veulent venir en magasin pour toucher les matériaux, essayer les morceaux, etc. », estime Mathieu Demers.

Ce serait d’autant plus vrai pour les résidants du secteur : « Les gens de Saint-Bruno sont attachés aux Promenades, elles font partie de la communauté, dit-il. Et on n’est justement pas très loin pour offrir cette expérience de magasinage en personne qu’on ne peut pas encore recréer en ligne. »

Et vous, le vendredi fou?
Le journal Les Versants est allé à la rencontre de clients aux Promenades Saint-Bruno ce vendredi matin afin de les questionner sur leurs achats de la journée.

La plupart des répondants affirment magasiner au vendredi fou pour les achats de Noël. « Moi, si je suis capable, je vais essayer d’acheter le plus de cadeaux de Noël aujourd’hui, je pense que je peux avoir les meilleurs prix et ça m’évite de magasiner dans la folie avant Noël », raconte par exemple Joanne Guimond.

Ce témoignage appuie bien l’affirmation de Mathieu Demers, selon laquelle la période des Fêtes est plus longue : « On remarque un changement sur le plan des patrons de magasinage. Il y a plusieurs années, la période de Noël commençait le 15 décembre et se terminait le 5 janvier. Maintenant, le vendredi fou, c’est le kick off de la période de magasinage de cadeaux et ça s’étire jusqu’en fin janvier. »

Mais d’autres en profitent aussi pour se gâter eux-mêmes. « Il y a certaines choses que je veux, mais que je ne veux pas demander pour Noël, alors des fois, j’attends jusqu’au vendredi fou pour me les acheter », soutient une autre cliente.

Le vendredi fou se poursuit pour beaucoup de magasins durant la fin de semaine et se termine la plupart du temps au cyber lundi.

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des