Le traditionnel souper spaghetti arrive

Le traditionnel souper spaghetti arrive

Environ 320 personnes sont attendues cette année.

Crédit photo : Archives

Le vendredi 12 octobre aura lieu le 9e souper spaghetti de la Maison des Jeunes de Saint-Bruno. La salle sera comble et l’organisation espère amasser assez de fonds afin de poursuivre sa mission.

Avec le souper spaghetti, devenu une véritable tradition après 9 années consécutives, la Maison des Jeunes souhaite amasser environ 10 000 $ en dons auprès des membres de la communauté.

Chaque année, la directrice de la Maison des Jeunes, Caroline Gauthier, essaie d’introduire des nouveautés. La particularité cette fois-ci, c’est qu’elle a pu obtenir des commanditaires des fonds de plus afin de couvrir les frais de l’événement. « Je me suis dit qu’on pourrait trouver une façon de faire payer les frais de traiteur, ça ferait 1500 $ ou 2000 $ de plus dans nos poches, explique-t-elle. Donc, on est allés chercher des commanditaires qui ont fièrement embarqué, soit Brika Avocat, Remax Actif, Les Versants et Transport Robert. »

Les autres commanditaires ne sont toutefois pas à négliger; cette année, ils sont 130 à permettre la réalisation de l’événement, que ce soit pour le matériel, la nourriture, etc. « C’est vraiment grâce à tout le monde que le souper spaghetti est rendu possible », de souligner Caroline Gauthier.

Il y aura comme d’habitude des prix de présence et un tirage, en plus de l’encan silencieux, auquel participent divers commanditaires et artistes de Saint-Bruno, comme VéroniKaH et Jacques Landry.

Environ 320 personnes sont attendues le soir de l’événement.

« C’est vraiment grâce à tout le monde que le souper spaghetti est rendu possible. » – Caroline Gauthier

Une mission importante

Les fonds amassés permettent de financer la mission globale de la Maison des Jeunes. Celle-ci offre de nombreuses activités aux jeunes de la ville, ne serait-ce que l’aide aux devoirs, la « bouffe en gang », etc. « Ici, ça roule tout le temps, donc il faut aussi renouveler le matériel et je pourrais peut-être avoir un fonds pour offrir des activités gratuites à nos jeunes en difficultés », dit la directrice.

Lors de la soirée, deux jeunes vont témoigner devant les participants, afin de raconter leur expérience à la Maison des Jeunes. Un parent relatera également son expérience par rapport aux services offerts. « Je trouve ça important qu’un parent puisse s’adresser à la population pour rappeler c’est quoi notre mission. Malheureusement, j’entends encore dire que c’est une place où il y a des délinquants, mais ce n’est pas ça du tout », ajoute-t-elle.

Selon Caroline Gauthier, il y a encore du travail de sensibilisation à faire afin de faire reconnaître véritablement l’organisme : « On a de beaux jeunes, une belle relève. C’est sûr qu’il y en a qui ont de la difficulté, mais il faut être là pour les accepter avec notre amour afin qu’ils évoluent. »

Le souper se tiendra le 12 octobre de 18 h à 22 h. Tous les billets sont vendus.

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des