Le spikeball de plus en plus populaire

Par Gabriel Provost
Le spikeball de plus en plus populaire
La balle volée est de plus en plus populaire et les amateurs sont de plus en plus visibles dans les parcs. Photo: Gabriel Provost]

La balle volée semble avoir gagné en popularité dans les parcs de la région. Les trampolines ont remplacé plusieurs autres activités sportives lors des beaux jours ensoleillés.

Au courant des dernières semaines, le temps beau et chaud a amené les sportifs à visiter les parcs et espaces verts des municipalités. Sur plusieurs terrains, des citoyens profitent du beau temps pour se retrouver et pratiquer ce sport relativement nouveau qu’est la balle volée, plus communément appelé par le nom de marque Spikeball. « Il fait tellement beau qu’on a décidé de se rejoindre pour jouer cet après-midi et bouger un peu », dit un jeune adulte présent dans le parc du Ruisseau, à Saint-Basile-le-Grand. Il est avec trois amis et ils jouent une partie de balle volée. 

Selon le vice-président de la Fédération québécoise de roundnet, Jean-François Chevalier, « Le sport est très accessible à tout âge, ne demande qu’un minimum d’équipement, et peut se jouer à peu près n’importe où! » Il explique que la popularité est grandissante depuis les dernières années, mais que comme le sport se joue à quatre joueurs, « la pandémie et le confinement ont grandement favorisé ce sport plutôt que ceux avec des équipes nombreuses. »

Pour l’instant, M. Chevalier indique qu’il ne lui est pas possible de réaliser des tournois avec les normes actuelles. Cependant, le déconfinement permettra dès le 14 juin- date prévue d’entrée en zone jaune de la plupart des régions de la province- d’effectuer des déplacements entre les régions, ce qui permettra du même coup que des personnes se déplacent pour des événements comme des tournois. Toutefois, c’est seulement à compter du 28 juin que les amateurs pourront se regrouper à 50 pour un événement.

« Le sport est très accessible à tout âge, ne demande qu’un minimum d’équipement, et peut se jouer à peu près n’importe où! »

-Jean-François Chevalier

Normes recommandées

Les amateurs du sport doivent toutefois redoubler d’ardeur pour s’assurer de le pratiquer en toute légalité. Le gouvernement provincial a changé à plusieurs reprises les normes encadrant la pratique d’activités sportives extérieures, notamment en ce qui concerne le port du masque. 

Selon les dernières consignes du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, les personnes qui ne viennent pas de la même bulle familiale et qui désirent pratiquer un sport ensemble doivent être en mesure de garder une distance de deux mètres pour ne pas avoir à porter de masque lors d’activités sportives. Le tennis et le golf sont de ces sports qui ne nécessitent pas que le masque soit porté. 

Du côté de la balle volée, comme la distanciation peut s’avérer difficile par moments, il est recommandé de porter un masque, notamment parce que les variants du virus peuvent se propager plus facilement que la souche originale du virus à l’extérieur. Toutefois, les autorités semblent être tolérantes lorsque la pratique se fait dehors et avec distanciation la plupart du temps. 

Risques à pratiquer le sport?

Quant au danger associé au fait que les sportifs partagent un même ballon durant les parties, il serait très faible par rapport à la contamination par aérosols. L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) indique d’ailleurs sur son site Web qu’en milieu extérieur, la préservation du virus est « altérée par la vitesse du vent, la présence de précipitations et l’intensité des rayons ultraviolets ». L’INSPQ rappelle que les bienfaits de la pratique du sport, lorsqu’elle se fait dans le respect des mesures de protection contre le virus, sont supérieurs aux risques associés à la contamination à la COVID-19. « La santé publique recommande la pratique d’activité physique en raison de ses bienfaits sur la santé. »

Règlements de la balle volée

Lors d’une partie de balle volée, le trampoline est placé au centre et l’objectif est d’y faire rebondir le ballon pour ensuite le renvoyer à l’équipe adverse, qui peut se passer le ballon jusqu’à deux fois avant de renvoyer le ballon sur le trampoline et ainsi de suite. 

La popularité grandissante de ce sport pourrait être attribuable au fait que la superficie de jeu n’est pas très grande. Il pourrait également y avoir une part du succès venant du fait que tout l’équipement requis se range dans un sac à dos. 

Le nombre de joueurs est également facile à atteindre, se situant à un maximum de quatre, et le sport ne nécessite pas forcément de bouger grandement pour que le jeu se déroule. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires