Le prix de l’essence

Le prix de l’essence

Dans la République de Platon, le célèbre philosophe grec nous raconte l’histoire de Gygès. Ce dernier trouva par hasard un anneau qui permet d’être invisible. S’il existait, ce pouvoir serait-il utilisé à bon escient? Non, nous dit Platon, car tout homme ayant la possibilité de commettre le mal en toute impunité le commettra. Imaginez les possibilités! Une personne détenant un tel pouvoir pourrait constamment défendre ses intérêts en commettant n’importe quelle injustice. Qui résisterait?

Bien que nous n’ayons pas accès à un tel anneau, nous sommes nombreux à poser des gestes répréhensibles lorsque nous sommes à l’abri des regards : une facture personnelle qu’on utilise à des fins fiscales pour notre entreprise, une bouteille d’alcool que l’on dissimule dans ses bagages, des travaux que l’on paie au noir, etc. Cela consiste ni plus ni moins à tricher. Il y a tout de même des gestes plus graves que d’autres et on ne peut mettre dans la même catégorie une élection clés en main et une bouteille d’alcool qu’on ne déclare pas aux douaniers. Néanmoins, un élément est commun à ces situations : on cherche à s’avantager en transgressant des règles que nous nous étions engagés à respecter.

Le cas Bolduc

On a tous entendu parler de « l’affaire Bolduc ». Pour le ministre, il a tout fait sauf tricher, car en recevant une prime de 215 000 $, il n’a commis aucun geste illégal, ce qui est vrai. Cependant, il y a la règle et l’esprit de la règle. C’est pourquoi il a commis une faute éthique grave d’autant plus que c’est lui, comme législateur, qui a mis en place cet incitatif monétaire. Et l’objectif de cette mesure n’était pas de permettre aux médecins de s’enrichir, mais plutôt d’offrir un accès à un médecin et un suivi à long terme. Or, c’est tout le contraire qui s’est produit et c’était prévisible. De plus, on a beau décrire M. Bolduc comme un travailleur acharné, il est humainement impossible de cumuler deux emplois aussi exigeants sans nécessairement en négliger un. Dois-je rappeler qu’être député est une fonction à temps plein exigeante?

Une fois la nouvelle diffusée, le ministre a voulu se racheter en remboursant une partie de la somme reçue et en faisant un généreux don payé à même sa prime. Trop peu trop tard! M. Bolduc a abusé du système et s’est discrédité. Ce n’est pas le médecin qui s’est discrédité, mais le politicien. Celui-là même qui viendra dire à la population que les temps sont durs et qu’on doit tous se serrer la ceinture.

Que serait-il arrivé si les médias n’avaient pas révélé cette histoire? Rien. Si le ministre avait eu en sa possession l’anneau de Gygès, il l’aurait certainement utilisé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires