Le phénomène Star Wars au cinéma

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Le phénomène Star Wars au cinéma
Au cinéma Beloeil, une sortie comme Star Wars est devenue un rituel. (Photo : courtoisie)

La semaine dernière à Hollywood, des fans inconditionnels de Star Wars faisaient la file devant le Chinese Theatre afin de s’assurer d’une place à la première du film. C’est en fait aujourd’hui, le jeudi 19 décembre, que prend l’affiche L’Ascension de Skywalker, dernier volet de la saga spatiale.

« Pour nous, ça devient un rituel chaque année », explique le directeur général du Cinéma Beloeil, David Boucher.

Quand ce n’est pas un film de La guerre des étoiles, productions qui se sont succédé au cours des dernières années depuis que Disney en a fait l’acquisition, c’est l’un des films dérivés de cet univers. « Sinon, c’est un autre gros hit, qui sort avant l’été. Pour nous, ce genre de phénomène entraîne de plus grosses commandes au kiosque alimentaire et des employés supplémentaires; environ une quinzaine au total, ce qui représente une équipe en double. Il faut réussir à répondre à la demande, et s’assurer de ne rien manquer », mentionne David Boucher.

Internet change la donne

Par contre, l’arrivée d’Internet a changé beaucoup de choses, notamment grâce à la vente de billets en ligne. « Contrairement à avant, Internet est venu simplifier les affaires, constate David Boucher. Aujourd’hui, les gens arrivent au cinéma et se présentent directement aux placiers, le billet en main. Ils n’arrivent plus une heure ou deux à l’avance, pour obtenir un meilleur siège. On le voit sur papier, si ça vend bien ou pas, mais le buzz, on le vit moins. Avant, les clients venaient acheter leurs billets toute la semaine, de façon continue pour un blockbuster. »

« Pour nous, ça devient un rituel chaque année. » -David Boucher

David Boucher travaille dans le domaine depuis 20 ans. Un phénomène culturel de la sorte, un film-événement, il en a vécu plusieurs. Selon lui, c’est facile de s’y préparer :
« On s’habitue et on s’ajuste quand ça arrive. »

Et en 20 ans, il insiste pour dire que Star Wars n’est pas la seule œuvre à attirer les foules en masse. Les séries littéaires à la Harry Potter, Seigneur des anneaux et Hunger Games, qui ont été adaptées au cinéma en plusieurs longs-métrages, ont permis aussi de vivre des cas semblables à La guerre des étoiles. Il y a aussi des classiques, comme Rapides et dangereux, qui créent le buzz, ou encore, pour les jeunes familles, le phénomène de La reine des neiges, dont le plus récent volet est paru plus tôt cet automne.

Or, quand on lui pose la question à savoir à quoi l’on peut comparer l’engouement entourant Star Wars, le directeur général David Boucher évoque un tout autre titre : « Avatar, de James Cameron. » Avatar a été toute une histoire au cinéma. La création d’un monde qui a épaté le grand public, même des gens de 80 ans qui ne vont pas assister à une projection de Star Wars. » D’après lui, Avatar surpasse Star Wars en termes d’emballement et d’engouement des cinéphiles. « De plus, il y a quatre autres films tirés de cet univers qui doivent voir le jour! », se réjouit-il.

Au cours de la première fin de semaine du lancement d’un tel film, qui s’étend sur plusieurs jours (jeudi, vendredi, samedi, dimanche, ainsi que mardi prochain), M. Boucher s’attend à de bonnes foules. Le film sera projeté dans deux salles différentes, à raison de 284 et 200 places disponibles. « Les présentations qui fonctionnent le mieux sont à 13 h et 19 h. La plus faible est à 15 h, mais ça, certains le savent et en profitent! »

Le journal n’a pas été en mesure de joindre quelqu’un de Cinéplex Odéon Saint-Bruno.

QUESTION AUX LECTEURS :

Comprenez-vous le phénomène Star Wars?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des