Le personnel de soutien en grève le 4 mai

Par Gabriel Provost
Le personnel de soutien en grève le 4 mai
Les employés de soutien scolaire du Syndicat de Champlain manifestaient mardi pour de meilleures conditions de travail. (Photo: Gabriel Provost)

Les employés de soutien du centre de services scolaires des Patriotes ont effectué une journée de grève le mardi 4 mai dernier pour exprimer leur mécontentement vis-à-vis les conditions de travail proposées par le gouvernement provincial, avec qui ils négocient leurs conventions collectives. 

Le centre de services scolaires a fait usage d’un outil qui lui est désormais utile en cas de grève de la part de ses employés dans les écoles afin de garantir que le service soit donné aux élèves: l’école à distance.  Les établissements scolaires étaient donc fermés pour la journée. Cette manière de fonctionner pousse bien des parents à devoir organiser leur journée en fonction de cette modification d’horaire. 

C’est ainsi que les concierges, secrétaires, éducatrices en service de garde, orthopédagogues et autres se sont déplacés mardi matin entre 8h et 10h du côté du centre de services scolaires des Patriotes, à Saint-Bruno-de-Montarville. À partir de l’école primaire Montarville jusqu’au centre de services scolaires situé au coin de rue suivant, les employés se tenaient debout sur les trottoirs pour manifester leur mécontentement. Le slogan utilisé pour la campagne était « le personnel de soutien scolaire absent maintenant… imaginez tout le temps! » 

Meilleures conditions de travail

Selon la vice-présidente de la section personnel enseignant et de soutien du Syndicat de Champlain, Guylaine Bachand, le site de la manifestation a été choisi pour que le message soit adressé directement aux patrons, dont les bureaux sont localisés dans le centre de services montarvillois. « Ça fait des mois qu’on essaie de clamer au gouvernement qu’on existe, que le personnel de soutien a droit à sa pleine reconnaissance. Alors on s’est dit aujourd’hui que ce serait parfait que nos patrons nous aident à le dire parce que selon eux on fait un travail exceptionnel », dit Mme Bachand.

« Le salaire moyen du personnel de soutien, c’est 28 000$. »

-Guylaine Bachand

Le syndicat de Champlain représente 2700 membres faisant partie des 45 classes d’emploi associées au personnel de soutien scolaire. La vice-présidente syndicale souligne qu’alors que François Legault déclarait au Conseil du Patronat du Québec que le salaire vu comme étant bon au Québec était à son avis de 56 000$, le personnel de soutien est encore loin d’avoir de telles conditions salariales. « Le salaire moyen du personnel de soutien, c’est 28 000$. Ses propres employés sont très loin de cet objectif. »

Les travailleurs réclament non seulement une meilleure rémunération, mais également de meilleures conditions de travail. « Nos employés doivent travailler avec des horaires coupés, des mises à pied tout l’été. Alors on demande à la fois des conditions de travail, des horaires acceptables mais le salaire ça compte pour beaucoup pour nous.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires