Le magasinage des Fêtes

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Le magasinage des Fêtes
Les Promenades Saint-Bruno dans l’ambiance du temps des Fêtes. (Photo : Frank Jr Rodi)

Promenades Saint-Bruno

En pleine période de magasinage des Fêtes, comment les centres commerciaux s’adaptent-ils aux récentes mesures sanitaires de la santé publique? On en parle avec le directeur général des Promenades Saint-Bruno, Mathieu Demers.

La neige se fait rare sur le sol et les mesures sanitaires du gouvernement restreignent commerçants et consommateurs. Néanmoins, les Promenades Saint-Bruno sont dans l’ambiance des Fêtes depuis quelques semaines déjà, selon les propos de son directeur général… et les décorations qui parsèment l’endroit. « Habituellement, le Vendredi fou [celui-ci s’est déroulé le 27 novembre] marque le coup de départ de notre période des Fêtes. Mais cette année, le temps des Fêtes s’est amorcé bien avant », commente Mathieu Demers.

Au cours des semaines à venir, la direction du magasin mettra l’accent sur les mesures sanitaires qui sont déjà en place depuis plusieurs mois. Depuis sa réouverture, en fait, le 19 juin dernier. « Notre préparation n’est pas si différente en vue de cette période plus occupée. Par contre, nous contrôlons davantage tous les accès afin de surveiller l’achalandage. Notre plus grande préoccupation demeure la sécurité des lieux, des locataires et de nos clients », mentionne M. Demers.

Depuis le 7 décembre, les heures d’ouverture ont été modifiées. Les boutiques sont maintenant accessibles de 10 h à 21 h, tous les jours de la semaine. « Nous bonifions la période en magasin, parce que nous voulons diluer le trafic. Au lieu d’observer un achalandage monstre la fin de semaine, nous encourageons les gens à venir magasiner lors de journées moins populaires en semaine. »

« Avant, ils venaient passer du temps ici; aujourd’hui, ils magasinent. L’expérience magasinage est différente. » – Mathieu Demers

Quand on lui demande si une diminution de l’achalandage en magasin a été constatée depuis la réouverture, le directeur général admet une baisse. « Cependant, les clients viennent ici avec un objectif précis en tête, considérant les mesures. Ils fréquentent les lieux avec la mission de trouver ce dont ils ont besoin et ils quittent ensuite. Avant, ils venaient passer du temps ici; aujourd’hui, ils magasinent. L’expérience magasinage est différente. »

Au cours des dernières semaines, des séances de magasinage donnaient plutôt l’impression de réunions entre amis. De telles situations ont été observées dans quelques centres commerciaux. Est-ce arrivé à Saint-Bruno-de-Montarville? À cette question, Mathieu Demers répond : « Je mentirais si je vous disais que nous n’en avons pas remarqué. Mais je pense que le message de la santé publique est bien compris de la population en général. Nous exploitons un marché très familial, un centre familial. Actuellement, c’est un lieu d’achats et de magasinage, mais éventuellement, les Promenades Saint-Bruno redeviendront ce lieu rassembleur d’avant. L’opportunité pour le faire sera de retour. »

Mise à jour

Par ailleurs, depuis le 4 décembre, de nouvelles mesures sanitaires sont appliquées de façon obligatoire dans les magasins et les centres commerciaux. Une situation épidémiologique préoccupante et l’achalandage lié à la période de Noël ont entraîné de nouvelles mesures « pour éviter que cet achalandage dans les centres commerciaux et les magasins devienne un facteur aggravant de la situation épidémiologique ». Les commerçants doivent s’assurer de respecter la limite de la capacité d’accueil selon la superficie de leurs magasins (le total de superficie en mètres carrés divisé par 20, soit environ une personne par 20 mètres carrés); afficher de manière claire et visible le nombre maximal de clients autorisé à l’intérieur du magasin; faire respecter les mesures de distanciation de deux mètres à l’intérieur du magasin et dans les files d’attente, entre autres par l’ajout d’une signalisation adéquate; imposer le port du couvre-visage à l’intérieur du magasin.

À la suite de cette annonce, le journal Les Versants a souhaité s’entretenir avec M. Demers à nouveau, ce qui nous a été refusé. « Nous ne pouvons pas donner suite à la demande d’entrevue pour cette fois-ci », nous a-t-on répondu. C’est plutôt un porte-parole de Cadillac Fairview qui nous a acheminé une déclaration par courriel. « Nous sommes au courant des nouvelles lignes directrices annoncées par le gouvernement du Québec. […] Afin d’appuyer ce nouveau mandat, Cadillac Fairview collabore avec les détaillants pour assurer la conformité et encourage les consommateurs à faire leurs achats en dehors des heures de pointe tout au long de la semaine pour aider à répartir l’achalandage dans le centre commercial. […] Les nouvelles restrictions pourraient entraîner des files d’attente supplémentaires à l’intérieur et à l’extérieur de la propriété, et nous conseillerons aux visiteurs de préparer leurs visites en conséquence », de déclarer le porte-parole.

Enfin, notons qu’avec les mesures annoncées mardi en fin de journée, à savoir que les commerces jugés non-essentiels fermeraient du 25 décembre au 11 janvier, il va s’en dire que le Boxing Day, tenu traditionnellement le lendemain de Noël, n’aura pas lieu aux Promenades Saint-Bruno. Ni ailleurs.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires