Le logement social encouragé

Par Gabriel Provost
Le logement social encouragé
Le terrain initialement prévu pour Le Paillasson, qui n'est plus celui sur lequel sera installé le projet. (Photo : archives)

Demander au gouvernement du Québec de financer 10 000 nouveaux logements sociaux dans la province: c’est la motion qui est passée le 23 mars dernier au conseil municipal de Saint-Bruno-de-Montarville. 

La Ville considère que ce plan de construction des nouveaux logements serait bénéfique pour la relance économique post-COVID, qui « passe définitivement par la construction de logements sociaux et communautaires. » Saint-Bruno indique également que chaque dollar investi dans la réalisation de projets d’habitation communautaire génère 2,30$ en activité économique dans le secteur de la construction. » 

Cette résolution a été adoptée pour pousser le gouvernement à agir, alors que depuis 2018, aucun financement n’a été accordé pour construire des logements sociaux à travers le programme AccèsLogis, une première en 40 ans. À l’heure actuelle, 14 500 logements sont en cours de construction au Québec et n’ont pas pu être achevés, faute de financement du gouvernement.  

Pas de demande pour Saint-Bruno

Tandis que le conseil municipal insiste pour que le gouvernement finance ces 10 000 nouveaux logements, il n’y a pas de demande pour en avoir sur le territoire montarvillois, excepté le projet de la Société d’habitation le Paillasson, en branle depuis deux ans pour faire construire 28 logements, mais qui n’est toujours pas réalisé.

28

C’est le nombre de logements prévus dans le projet Le Paillasson

Selon Josée Rhoades, qui siège sur le comité du Paillasson, « il y a une crise du logement partout au Québec, mais aussi à Saint-Bruno. » Mme Rhoades mentionne que « les discussions se poursuivent avec les partenaires, dont bien sûr la ville de Saint-Bruno-de-Montarville, et avancent de façon positive. » Le Paillasson n’a cependant toujours pas de terrain pour se faire construire à l’heure actuelle.

En réponse aux questionnements soulevés par Les Versants, le maire de Saint-Bruno, Martin Murray, indique que la motion adoptée par le conseil est « une motion  altruiste, qui vise à ce que le gouvernement du Québec reconnaisse que le logement social est une priorité pour la relance économique. » M. Murray a également précisé que le sujet de la Société d’habitation le Paillasson serait l’un des sujets abordés lors d’une rencontre avec le nouveau directeur général de la municipalité, Vincent Tanguay. 

Au moment de faire passer la motion concernant le financement des logements par le gouvernement du Québec, le conseiller Jacques Bédard a tenu à mentionner qu’il ne considère pas que la motion était vraiment de la juridiction de la municipalité. Il a également ajouté que le dossier du Paillasson était toujours entre les mains du maire, qui devait négocier avec un commerçant qui désirait quitter son terrain pour agrandir et aurait pu céder ledit terrain pour faire le projet de logement social.

Dans le budget annuel de Saint-Bruno, un peu plus de 15 000$ sont accordés à la coopérative de logements sociaux située sur la rue Chambly, près de la route 116. À travers les contributions à la Communauté Métropolitaine de Montréal (CMM), la Municipalité fournit également un peu plus de 298 000$pour le logement social, des sommes qui bénéficient au logement social sur le territoire de la CMM. 

Que pensez-vous de la place du logement social dans notre région?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires