Le legs de Jean-Luc Morin

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Le legs de Jean-Luc Morin

Collection d’histoires pour enfants

Après les pièces de théâtre Ottilia en 2015, et Jérémiades en 2017, l’auteur Jean-Luc Morin renoue avec l’écriture et propose les deux premières histoires d’une série adressée aux enfants. Le barrage et Le bavard moqueur amorcent le plus récent projet du Montarvillois, la collection Les 3 animaux.
Avec son nouveau concept d’écriture, Jean-Luc Morin souhaite permettre aux parents, entre autres ceux « qui travaillent beaucoup », de se donner un moment privilégié avec leurs enfants, d’offrir aux jeunes de 4 à 10 ans de passer du temps de qualité et de vivre des moments de rapprochement avec papa et maman, d’inculquer aux enfants des principes et des valeurs et d’entretenir leur imaginaire. Enfin, l’écrivain désire laisser un héritage intime à ses filles, qui lui ont inspiré ces histoires de la collection Les 3 animaux il y a près de 20 ans, un héritage qui se transmettra au fil des années, d’une génération à l’autre. « Je veux laisser quelque chose de mon vivant, un legs qui va me survivre, mentionne Jean-Luc Morin, en entrevue avec Les Versants. Ces livres que je publie, c’est pour moi l’achat d’une portion d’éternité. »
Les écrits de M. Morin, ses pièces de théâtre comme ses contes pour enfants, ont aussi une valeur existentielle à ses yeux. « Je ne suis pas quelqu’un d’habile; je ne suis pas manuel, mais ces défis que je me lance en écriture m’aident à me valoriser. »

« Je veux laisser quelque chose de mon vivant, un legs qui va me survivre. Ces livres que je publie, c’est pour moi l’achat d’une portion d’éternité. » – Jean-Luc Morin

Origine du projet

Avant de voir le jour en 2018 dans un premier album de la collection Les 3 animaux, les récits de Jean-Luc Morin étaient improvisés à ses enfants au début des années 2000. Trois petites filles, âgées de 5, 6 et 9 ans, pour qui l’histoire du soir, avant le dodo, était un moment important, voire sacré. « Avec trois enfants, les deux dernières n’ayant que 13 mois de différence, je n’avais plus le temps de lire une histoire illustrée complète. D’autant plus que chacune voulait sa propre histoire », relate le père de famille. Pour pallier la situation, il propose d’improviser un récit qu’il raconte simultanément aux trois fillettes au moment d’aller au lit. « Cette formule eut beaucoup de succès! » se souvient l’écrivain, d’autant plus que pour chaque improvisation, il demandait aux petites de choisir un animal original en guise de personnages pour l’histoire. « Elles étaient tellement jeunes à l’époque. Ce legs, c’est pour elles; c’est un beau souvenir de ce qu’elles conservent de cette période de leur enfance. Pour moi, c’est aussi la concrétisation d’une autre publication », de poursuivre celui qui planche maintenant sur l’ébauche d’un roman historique.
À la suite de cette routine du dodo, le Montarvillois rédigeait un texte sommaire, « un bloc », en format Word dans son ordinateur, « pour plus tard ». Un rituel qui s’est déroulé de janvier à juillet 2000. Au total, le dramaturge possède quelque 45 histoires courtes en banque, 7 ou 8 déjà retravaillées, peaufinées et prêtes, donc une possibilité de publier 3 ou 4 autres bouquins rapidement. D’ailleurs, M. Morin compte faire paraître les volumes 2 et 3 cette année, respectivement à la fin avril et au début du mois de novembre. « Je savais que ces petits blocs d’histoire que j’écrivais à l’ordinateur me serviraient un jour », souligne le retraité, qui verrait bien ses petits manuels colorés être lus dans les écoles primaires.
L’originalité du produit réside dans la sélection des animaux; ce n’est pas tous les jours qu’un lecteur découvre un bouquin dans lequel un castor, un caribou et un panda dans une première histoire, et un cacatoès, un pétaure et une physalie dans la suivante se partagent l’intrigue. À la fin du conte, il y a une partie instructive, composée de mots mystères et leurs définitions, et d’une réflexion pour aider la discussion. Les illustrations sont de Flavie Goyer-Villeneuve, une étudiante à l’UQAM.
Pour l’instant, des exemplaires de ce premier volume de la collection Les 3 animaux, qui contient Le barrage et Le bavard moqueur, sont disponibles à la librairie Le Fureteur, à Saint-Lambert, en ligne sur le site leslibraires.ca ou encore en communiquant avec M. Morin par courriel : jean-luc.morin@videotron.ca.

QUESTION AUX LECTEURS :

Accordez-vous une grande importance à la lecture d’une histoire pour la routine du dodo de vos enfants?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des