Le domaine des arts en deuil

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Le domaine des arts en deuil
Artiste de renom, Umberto Bruni est décédé le 1er février à l’âge de 106 ans. (Photo : courtoisie)

Décès de l’artiste Umberto Bruni

Des artistes peintres de la région pleurent le décès, le 1er février dernier, d’Umberto Bruni, un artiste de renom membre de l’Institut des arts figuratifs. M. Bruni s’est éteint à sa résidence, entouré des siens, à l’âge de 106 ans.

Umberto Bruni était professeur, artiste peintre, sculpteur, muraliste et lauréat de plusieurs reconnaissances au Québec, au Canada et à l’international.

« Il y a de grands peintres au Québec à qui Umberto Bruni a enseigné. C’est une grande perte pour le milieu », partage Jean-Pierre Neveu, que le journal Les Versants a joint pour commenter le décès du centenaire.

Jean-Pierre Neveu a connu Umberto Bruni lors de son intronisation au sein de l’Académie internationale des beaux-arts du Québec, en 2013. Le Grandbasilois devenait alors Maître en beaux-arts.

Umberto Bruni a été reconnu au rang de Gouverneur de l’Académie internationale des beaux-arts du Québec (AIBAQ), lors du gala ACADEMIA XXI 2013. Le Grand maître porte le plus haut rang de l’AIBAQ. « Umberto Bruni était le plus ferré en peinture, reconnu internationalement. Il faisait des paysages et des arrangements floraux, des scènes pittoresques sur le motif. Ses pivoines sont reconnues. La luminosité était incroyable dans ses tableaux! », souligne Jean-Pierre Neveu.

Pour le créateur de l’univers d’AVA, Umberto Bruni était un mentor. Ses clairs-obscurs l’ont inspiré pour ses propres œuvres. « Il m’avait recommandé pour faire partie des membres de l’AIBAQ. Il aimait ma créativité et le coup de pinceau dans les détails de mes tableaux », ajoute-t-il.

Les membres de l’AIBAQ avaient fêté l’homme lors de son 100e anniversaire. Événement auquel Jean-Pierre Neveu avait assisté. « Même à 100 ans, il était encore très lucide. On lui avait demandé sa recette pour vivre aussi longtemps et il nous avait répondu le bon vin, les femmes et le travail! »

L’artiste peintre Pierre Duhamel en est un autre qui était de ce 100e anniversaire. « C’est la dernière fois que j’ai vu Umberto Bruni, lors de cette fête », dira-t-il au journal.

« C’est une grande perte pour le milieu. » – Jean-Pierre Neveu

En entrevue, Pierre Duhamel n’hésite pas à dire que c’est grâce à Umberto Bruni qu’il est devenu un artiste de talent. D’ailleurs, au début de sa carrière, il a reçu de judicieux conseils du maître. « J’ai eu la chance d’aller chez M. Bruni lors d’une soirée. J’y avais été reçu comme un roi. Il m’a donné un cours explicatif d’après l’une de mes œuvres. Il a peint avec trois couleurs et le blanc. J’avais 31 ans, je commençais ma carrière. Je le regardais faire et je ne parlais pas, je ne bougeais pas. Puis il m’a dit ‘’Tu peux respirer!’’ C’était impressionnant », se souvient Pierre Duhamel.

C’est lors de ce même séjour chez M. Bruni que l’artiste peintre de Saint-Bruno-de-Montarville apprend l’art de peindre à l’extérieur. « Umberto Bruni peignait en plein air, avec son manteau de suède et sa casquette. Puis il répétait ‘’Un bon peintre ne doit pas se salir’’. Et moi qui ai toujours les mains sales quand je termine un tableau! », lance en riant M. Duhamel.

Lui aussi évoque son intérêt pour les natures mortes de pivoines de l’artiste décédé. « Il laisse de grandes œuvres peintes tout en finesse avec des couleurs douces. J’aimais beaucoup ce qu’il faisait », poursuit Pierre Duhamel.

Le conseil d’administration de l’Institut des arts figuratifs, au nom de tous les artistes membres, a souligné que le Québec perdait un grand artiste : « Ce doyen de la peinture était un peintre d’exception, un homme d’une grande délicatesse et d’une sensibilité appréciée de tous. »

QUESTION AUX LECTEURS :

Qui est votre mentor dans la vie?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires