Le convoi est annulé

Photo de Alexandra Vieille
Par Alexandra Vieille
Le convoi est annulé
Le convoi 2.0 est annulé. (Photo : (Photo : archives))

Le 20 novembre dernier, James Bauder avait annoncé sur les réseaux sociaux que le Convoi de la liberté 2.0 aurait lieu à Ottawa du 17 au 21 février 2023. Il a fait marche arrière. Le convoi est maintenant annulé.

Sur la page Facebook de Canada Unity, page créée par James Bauder, on peut lire : « La réunion du convoi officiel de la liberté 2.0 de Canada Unity, qui était prévue du 17 au 20 février 2023, est par la présente officiellement déclarée « HORS SERVICE ». La raison principale de l’annulation du Convoi de la Liberté 2.0 est que, depuis que j’ai annoncé officiellement mon intention de ramener le Convoi de la Liberté 2.0 dans la région d’Ottawa pour une réunion de quatre jours, j’ai été victime de plusieurs violations de la sécurité et d’attaques personnelles contre moi et d’autres membres de l’équipe de Canada Unity. En raison de ces infractions à la sécurité, qui sont hors de notre contrôle, je ne peux pas, en toute conscience, garantir la sécurité publique, comme je l’ai promis, ni garantir aux autres partenaires nationaux du Convoi de la liberté Canada Unity qui pourraient être considérés comme des organisateurs de convois, une protection contre les accusations portées en vertu de la Loi 100 de l’Ontario. » 

James Bauder ajoute « De plus, en raison de multiples atteintes à la sécurité, le convoi officiel de Canada Unity pour la liberté NE sera PAS impliqué, à quelque titre que ce soit, avec d’autres organisateurs d’événements similaires sur le thème du convoi, prévus à Ottawa, Winnipeg, Toronto, Vancouver, Edmonton, Calgary, Regina, Québec ou ailleurs au Canada. Afin de protéger l’intégrité du convoi historique officiel de la liberté, un ordre de travail 10-7 a été émis en raison de brèches de sécurité qui sont en cours de traitement ».

La loi 100 de l’Ontario

La loi 100 interdit les manifestations dans les infrastructures de transport protégées, c’est-à-dire les aéroports et les postes frontaliers. Elle permet également à la police de saisir les permis de conduire et les plaques d’immatriculation utilisés lors de blocages illégaux.

« J’ai été victime de plusieurs violations de la sécurité et d’attaques personnelles contre moi et d’autres membres d’Équipe Canada Unity. » – James Bauder

Changements

L’événement était supposé avoir lieu à Ottawa, mais la police a indiqué qu’elle adopterait une approche de tolérance zéro envers une telle manifestation. Donc, James Bauder avait annoncé, le 25 décembre dernier, que le convoi aurait lieu à Winnipeg.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires