Le conseiller Guy Lacroix perd ses dossiers

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Le conseiller Guy Lacroix perd ses dossiers
L'élu Guy Lacroix a perdu ses dossiers municipaux. (Photo : archives)

Saint-Basile-le-Grand

Les responsabilités du conseiller municipal Guy Lacroix, à Saint-Basile-le-Grand, lui ont été retirées lundi en assemblée régulière.

Guy Lacroix, le conseiller du district 5, était membre du comité de circulation et du comité de développement culturel. Il représentait également la Municipalité au sein de divers organismes : la Corporation de développement communautaire de la Vallée-du-Richelieu, Loisir et Sport Montérégie, la Maison des jeunes La Butte ainsi que Multi Sports.

Ses tâches ont été partagées entre les élus Denis Vézina et Josée LaForest. C’est le maire de Saint-Basile-le-Grand, Yves Lessard, qui en a fait l’annonce lundi lors de l’assemblée régulière. Celle-ci est diffusée sur la page YouTube de la Municipalité. Guy Lacroix n’était pas présent lors de l’assemblée. « L’absence de M. Lacroix est motivée », de préciser le maire en début de réunion.

Coalition Liberté Canada

Guy Lacroix s’est allié au Caucus de Coalition Liberté Canada. Ce mouvement souhaite mettre fin aux mesures de confinement au pays. « Le Caucus est un groupe non partisan qui vise à formellement remettre en question les politiques actuelles liées à la COVID-19 en mettant spécifiquement l’accent sur la fin des confinements et des couvre-feu imposés par les gouvernements à l’échelle provinciale », peut-on lire sur le site Internet Coalition Liberté Canada. Le chef du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier, fait entre autres partie de ce mouvement.

Tous les membres de ce Caucus ont signé, le 2 février, la déclaration suivante : « Nous sommes des représentants élus actuels et anciens aux niveaux municipal, provincial et fédéral de partout au Canada, unis dans la recherche de la vérité et résolus à garantir un débat ouvert, honnête et public concernant la réponse des gouvernements à la COVID-19. Après un examen attentif et minutieux des mesures d’atténuation prises par tous les niveaux de gouvernement, il nous apparaît évident que les confinements causent plus de tort que le virus et que l’on doit y mettre fin. »

Rappelons qu’en septembre dernier, lors d’une entrevue avec Les Versants, Guy Lacroix déclarait remettre en question les mesures prises par la Direction de la santé publique et les dirigeants contre la pandémie et privilégier la liberté de chacun pour lutter contre la COVID-19.

Sur ses réseaux sociaux, M. Lacroix relayait alors tout ce qu’il pouvait trouver comme information afin de confirmer ses théories nous expliquant que les dirigeant et les médias manipulent l’information concernant la pandémie. « On nous traite de complotiste si on en parle », pouvait-on y lire.

Le maire n’endosse pas

En entrevue avec Les Versants, le maire, Yves Lessard, a expliqué sa décision de retirer les dossiers au conseiller municipal. « J’ai dû prendre position par rapport à une situation. Que quelqu’un s’exprime en tant que citoyen, je respecte ça; c’est son droit le plus strict. Mais dans cette Coalition, M. Lacroix s’exprime avec son statut de conseiller municipal de Saint-Basile-le-Grand. Là, j’ai un problème. Je ne peux pas le démettre comme conseiller municipal, ça appartient aux citoyens. J’ai décidé d’effectuer une restructuration au sein du conseil », mentionne M. Lessard.

Plus de détails à venir.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires