Le Collège Trinité réussit son défi

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Le Collège Trinité réussit son défi
Vingt personnes du Collège Trinité ont accepté de relever un Défi têtes rasées. (Photo : courtoisie Collège Trinité)

Vingt personnes du Collège Trinité, dont 18 étudiants, ont accepté de relever un Défi têtes rasées le 19 avril dernier. Une somme de près de 22 200 $ a été versée à Leucan.

Ce montant, 22 198 $ pour être précis, est bien au-delà de l’objectif initial, d’abord fixé à 10 000 $, et ensuite bonifié à 15 000 $. « Si la pandémie nous a démontré quelque chose, c’est que nos élèves sont demeurés tout aussi engagés, empathiques et généreux, confie la responsable des communications du Collège Trinité, Stéphanie Hamel. Ils ont à cœur d’aider les gens qui vivent des situations difficiles et l’ont démontré dans le cadre du Défi. Neuf des 18 élèves ont individuellement amassé des dons supérieurs à 1000 $. »

« La générosité et l’empathie vont au-delà de notre apparence. » -Rosalie Archambault

Leader jeunesse

Par ailleurs, le Journal de Saint-Bruno a appris de Leucan qu’avec un montant de plus de 22 000 $, le Collège Trinité se voyait décerner la mention Leader jeunesse. « [Celle-ci] est attribuée aux écoles qui soutiennent les familles en amassant une somme de plus de 10 000 $ au cours d’une année. Félicitations et merci! », confie la responsable au développement philanthropique de Leucan, Marie-Hélène Vinet.

Le Défi têtes rasées de Leucan a eu lieu le 19 avril au sein du Collège Trinité. En tout, 18 élèves et 2 enseignants ont mis leur tête à prix. Certains ont décidé de faire raser leurs cheveux complètement, pendant que d’autres optaient pour la coupe de la couette.

En plus du don en argent, Leucan profitera de ces couettes de cheveux coupés pour fabriquer des perruques pour les enfants qui en feront la demande.

Le Défi têtes rasées est une activité de financement importante de Leucan, qui mobilise la communauté dans un élan de solidarité. Il permet d’offrir des services aux familles d’enfants atteints de cancer et d’investir dans la recherche clinique. C’est aussi un geste de soutien envers ces enfants qui subissent, lors de la chimiothérapie, une modification de leur image corporelle par la perte des cheveux. « La pandémie aurait pu mettre un frein à la générosité des gens, mais la collecte du Collège Trinité, qui est toujours une très belle réussite au fil des années, témoigne que la population est toujours au rendez-vous, dira au journal Marie-Hélène Vinet. Leucan a su s’adapter à la réalité de la pandémie et les défis se poursuivent en virtuel ou sous une forme hybride, comme ce fut le cas au Collège Trinité. »

Témoignages de jeunes rasés

« Je crois que la générosité et l’empathie vont au-delà de notre apparence. Oui, je me rase les cheveux, mais ce n’est pas ce geste qui compte le plus; c’est le fait de faire des dons à des familles frappées par une maladie dans un moment inattendu. Ce sont elles qui sont courageuses, pas moi. Je ne fais que me raser les cheveux, avec pour seule conséquence d’avoir les cheveux courts pendant un moment. L’argent que Leucan amassera pendant le Défi peut changer la vie d’une famille et c’est ça, le vrai geste », mentionne une participante au Défi de 1re secondaire, Rosalie Archambault.

Pour sa part, un participant de 3e secondaire, Olivier Racine, s’est exprimé ainsi : « [C’est important] de rester positif malgré les défis que peut occasionner le fait d’être atteint du cancer. Il ne faut pas être négatif, sinon vous risquez de trouver ça très dur. Il ne faut pas perdre le courage et il faut avoir foi que tout va bien aller. C’est une passe difficile, mais tout obstacle est surmontable. »

Le Collège Trinité remercie l’enseignante de science et technologie de 3e secondaire et responsable du comité Engagement communautaire, Marie-Andrée Rho, pour l’organisation de ce rendez-vous annuel. Le « travail impeccable » de l’équipe de bénévoles, ainsi que la contribution des parents et des membres du personnel à l’événement ont aussi été soulignés.

Implication

Le Collège est aussi reconnaissant de la générosité et de l’implication de l’équipe de coiffeuses et coiffeur qui a gratuitement offert ses services pour l’occasion. « Ce fut une belle expérience, un moment très émouvant de voir et d’entendre ces jeunes mettre en mots les raisons pour lesquelles ils s’impliquent pour cette cause », commente le copropriétaire du U Salon boutique, Yannick Brisebois. Ce dernier était accompagné de quatre de ses collègues, Annie Marquette, Mélanie Ouellet, Virginie Fuchs ainsi que Monique Morissette. Ils ont donné de leur temps pour accomplir cette mission rasage de cheveux au Collège Trinité.

Le salon de coiffure de Yannick Brisebois collabore auprès de diverses causes avec d’autres entreprises locales. Or, l’implication contre le cancer semble faire l’unanimité. « C’est parce qu’en tant que coiffeurs, c’est une cause qui nous touche particulièrement. Parmi nos clientes qui nous sont fidèles avec le temps, certaines recevront un diagnostic de cancer au cours de leur vie. Nous nous retrouvons parfois au milieu de ces histoires de tests, de biopsie à venir, de résultats, de chimio et de cheveux qu’elles vont perdre. C’est la moindre des choses de prendre soin d’elles et de faire preuve d’empathie. Ça fait partie des valeurs de l’entreprise », explique Yannick Brisebois.

L’activité, qui revient chaque année au Collège Trinité, a pour mission la collecte de fonds, mais aussi de faire preuve de solidarité envers les enfants atteints de cancer. « En ces temps difficiles pour les étudiants aussi, Leucan est heureuse de voir que le Défi leur a permis de se mobiliser autour d’un projet commun et de sentir qu’ils faisaient une différence. L’implication des écoles est également importante pour sensibiliser les jeunes au cancer pédiatrique. En plus d’améliorer leur compréhension, ils peuvent développer leur implication sociale et s’initier à la philanthropie », rappelle Mme Vinet.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires