Le climat perturbe l’agriculture

Le climat perturbe l’agriculture
Le forum aura lieu le 25 mars à Saint-Basile-le-Grand. (Photo : Courtoisie)

Les changements climatiques auront également un impact sur la production agricole, prévient l’UPA Montérégie, qui organise un forum pour discuter de la question avec ses agriculteurs.

Ce forum régional visant à préparer les fermes de la Montérégie aux changements climatiques se déroulera le 25 mars prochain, au Club de golf Rive-Sud, à Saint-Basile-le-Grand, de 9 h 30 à 15 h. Cet événement vise à regrouper une soixantaine de producteurs et d’intervenants afin d’apporter les dernières bonifications aux plans d’adaptation élaborés pour améliorer la capacité d’adaptation du secteur agricole aux changements climatiques. Le Forum régional Agriclimat est organisé en collaboration avec les différents clubs conseils en agroenvironnement de la région.

Durant la journée, les participants se verront présenter les scénarios climatiques du futur dans la région ainsi que le plan d’adaptation régional de l’agriculture aux changements climatiques proposés. Par la suite, des tables de travail identifieront les priorités collectives d’adaptation pour se doter d’un plan d’action. Au courant de la journée, une évaluation des émissions de gaz à effet de serre chez l’entreprise Céréales Bellevue sera aussi présentée aux participants. Une dizaine d’événements similaires se dérouleront un peu partout au Québec d’ici la fin du mois d’avril.

Déjà, plus de 300 agriculteurs de la Montérégie ont contribué au projet Agriclimat en participant aux nombreuses conférences organisées afin de démystifier les changements climatiques et mieux anticiper leurs impacts sur le secteur agricole. Divers sujets ont été abordés comme la gestion de l’eau, la gestion intégrée des ennemis des cultures, la santé des sols, la régie des troupeaux et les conditions d’élevage.

Initiée il y a maintenant 3 ans, la démarche provinciale Agriclimat, à la quelle plus de 2 000 producteurs ont participé, a pour objectif d’amorcer un vaste processus de réflexion afin de préparer les fermes au scénario climatique de 2050. Ce processus de travail a permis notamment d’identifier des mesures qui faciliteraient l’adoption de nouvelles pratiques agricoles.

Source: UPA Montérégie

PDB

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des