Le cinéma au grand air

Le cinéma au grand air
Saint-Bruno célébrera cet été la dixième édition du Cinéma sous les étoiles. (Photo : Aja Palmer de Funanbules Medias)

SAINT-BRUNO. L’engouement croissant pour les ciné-parcs a inspiré de nouvelles formes de cinéma plein air. Le 4 juillet prochain, l’une de ces expériences sera offerte aux cinéphiles et néophytes de Saint-Bruno avec le festival Cinéma sous les étoiles.

Un texte de Cybèle Olivier

N’allez pas croire que les ciné-parcs roulent uniquement sur la nostalgie. Les plus récentes statistiques de fréquentation des ciné-parcs confirment un regain d’intérêt des Québécois pour le cinéma en plein air.

Les cinq derniers ciné-parcs québécois ont accueilli, à l’été 2016, plus de 500 000 personnes, selon les plus récentes données de l’Observatoire de la culture et des communications.

Bien qu’il regagne en popularité, ce concept ne tend pas à reprendre l’expansion qu’il avait dans les années 80. Les quelques ciné-parcs inactifs dont les structures sont encore en place ne font pas l’objet de convoitise pour l’instant, selon Kevin Patenaude, copropriétaire du ciné-parc Saint-Hilaire.

500 000

C’est le nombre de personnes qu’ont attiré les ciné-parcs québécois à l’été 2016.

Le copropriétaire explique ce désintérêt par le montant faramineux qu’exige cet achat. « Un terrain comme ceux-là en bord d’autoroute pourrait coûter plusieurs millions avant même d’ouvrir. Moi, je ne rachèterais pas un terrain vague pour faire ça. »

Toutefois, c’est cet engouement pour le grand air et ce retour au vintage qui ont inspiré les nouveaux entrepreneurs. En parallèle, sans dépenser des millions de dollars pour construire un ciné-parc, ils font muter le concept vers d’autres types de projections.

Cinéma sous les étoiles

Il suffit de penser à RIDM ou Cinemania pour comprendre l’ampleur de l’expansion du cinéma extérieur. Toutefois, ces festivals ne se rendent habituellement pas en Montérégie. Mais cet été, Saint-Bruno a décidé de faire changement en accueillant le festival Cinéma sous les étoiles, le temps d’un film.

Fêtant sa dixième édition, Cinéma sous les étoiles propose un concept particulier. Ici, ce ne sont pas les superproductions américaines, fidèles aux ciné-parcs, qui sont présentées, mais une série de documentaires sociaux et politiques portant sur l’actualité locale et internationale.

Plus que de simples projections, leur plateforme se veut un espace de rencontres, de réflexions et d’échanges sur les enjeux de l’heure qui touchent notre société. À la fin de chaque représentation, des experts et invités discutent avec le public.

Demain

À Saint-Bruno, c’est le documentaire Demain, acclamé par la critique et réalisé par Mélanie Laurent et Cyril Dion, qui sera présenté à la paroisse de la ville. Ce documentaire sur les changements climatiques à saveur de positivisme est axé sur les solutions et les actions sur lesquelles la population doit se concentrer.

Chantal De Montigny, présidente de la Fondation du Mont-Saint-Bruno, sera l’invitée d’honneur à la discussion. « Les gens veulent entendre ce qu’ils peuvent faire et comment ils peuvent s’impliquer », de soutenir la présidente.

Ce type de projection pourra grandement aider à conscientiser. « C’est un moment pour réfléchir ensemble. [exergue] Qu’est-ce qu’on voudrait dans notre milieu et qu’est-ce qu’on peut faire? On est des gens qui veulent aller vers l’avant et on est peut-être rendus à l’étape de se regrouper », a-t-elle mentionné.

Plus de cinéma!

Avec les ciné-parcs familiaux déjà très populaires dans la ville, le Service des loisirs de Saint-Bruno a annoncé le projet Ciné 16-25. Un ciné-parc à la place du Village offrant une programmation pour un public de 16 ans et plus, choisi par les jeunes de Saint-Bruno.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des