Le chansonnier Bruno Delorme de retour devant public

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Le chansonnier Bruno Delorme de retour devant public
Le chansonnier Bruno Delorme. (Photo : courtoisie)

Le chansonnier Bruno Delorme sera de passage au Centre culturel et communautaire de la Pointe-Valaine, à Otterburn Park, le vendredi 17 décembre.

La Pointe-Valaine abrite une salle de 220 places sur les berges de la rivière Richelieu. Des billets sont encore en vente.

« J’ai vraiment hâte! », lance d’emblée Bruno Delorme, joint au téléphone. Quelques minutes auparavant, il était à préparer une autre prestation musicale pour une réception privée à Blainville.

« Le public m’a manqué. J’ai hâte de le retrouver. » – Bruno Delorme

Son enthousiasme, ressenti au téléphone, s’explique par le fait que l’artiste n’a pas donné de concert public depuis plusieurs années. « Ça fait au moins 15 ou 16 ans que je n’ai pas fait de show public, explique le musicien. Sauf un à La Tasse verte, à Saint-Bruno, il y a quelques années. C’est le seul dont je me souvienne. »

Ce rendez-vous au café La Tasse verte a eu lieu le 17 septembre 2015, dans le cadre d’un souper-spectacle acoustique. « Au cours des dernières années, je me suis surtout produit dans des concerts privés ou pour des œuvres de charité », poursuit le guitariste et chanteur.

Rappelons qu’en avril dernier, le musicien originaire de Saint-Bruno chantait au profit des familles d’enfants malades et du Manoir Ronald McDonald de Montréal. Une implication qu’il répète depuis quelques années.

Cette opportunité à la Pointe-Valaine, une première pour lui, le rend très heureux. « Depuis que les enfants ont quitté la maison, j’ai un peu plus de temps. »

Pour le chansonnier, non seulement c’est un premier concert public depuis des lunes, mais c’est aussi un retour devant un auditoire sur place. Des visages, des applaudissements, des sourires, des paroles de chansons calquées sur les siennes. « Je serai seul sur scène avec quelques-unes de mes guitares, dit-il en entrevue. Mais ce retour devant les spectateurs, ça fait du bien. Le public m’a manqué. J’ai hâte de le retrouver. Avec la pandémie qui dure depuis plus d’un an et demi, il était temps que l’on se retrouve, que les gens sortent pour une soirée de musique. »

« Je connais Bruno Delorme depuis 30 ans, à l’époque des spectacles extérieurs de Beloeil. Bruno a toujours su se renouveler, peaufiner son répertoire, être à l’écoute du public, commente la directrice générale et artistique de la Société culturelle de la Pointe-Valaine, Isabelle Vermette. Une grande force qu’il possède est de savoir communiquer sa passion aux gens. En toute authenticité, il choisit des chansons qu’il porte et rend avec sensibilité. Musicalement, il offre une prestation sentie et professionnelle. »

Les prestations en salle, Bruno Delorme, le frère de Gilbert, souhaiterait en offrir de plus en plus. « Les concerts en salle m’intéressent. Je ne veux pas retourner jouer dans les bars. J’ai donné; been there, done that. L’heure à laquelle le monde sort, moi, je vais me coucher! Je l’ai vécu, c’était une belle époque, mais je n’ai plus la patience de ma jeunesse. Je suis passé à autre chose », plaide-t-il.

À Otterburn Park, Bruno Delorme proposera un concert de près de deux heures, avec quelques titres de Neil Young, de Beau Dommage, des Cowboys fringants, des 2 Frères… Le folk et les guitares acoustiques seront à l’honneur.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires