Le bateau échoué est encore là

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Le bateau échoué est encore là
L’embarcation de 30 pieds est toujours échouée au quai du parc Prudent-Robert, à Saint-Basile-le-Grand. (Photo : Frank Jr Rodi)

À Saint-Basile-le-Grand, le bateau échoué au quai du parc Prudent-Robert n’a toujours pas été récupéré. L’événement remonte au 26 juillet, alors que la Régie intermunicipale de police Richelieu – Saint-Laurent avait avisé Transports Canada.

Depuis, le bateau n’a pas bougé.

Au début, la situation attirait les curieux et les médias nationaux. Aujourd’hui, l’embarcation à moteur de 30 pieds échouée à proximité de la rampe de mise à l’eau, au bout de la montée Robert, fait honte aux Grandbasilois, si l’on se fie aux réseaux sociaux et aux interventions en assemblée municipale.

« Monsieur le maire, avez-vous vu notre nouvel emblème de Saint-Basile, avec un coucher de soleil et un bateau qui est coulé? C’est pas mal beau sur spotted [réseaux sociaux]. Pouvez-vous m’expliquer ce que le bateau fait encore à l’eau depuis un mois, plein de gaz, plein d’huile? », demande un citoyen participant à la Parole aux Grandbasilois.

Le maire de Saint-Basile-le-Grand, Yves Lessard, a rappelé que le cas de ce bateau était de la responsabilité du ministère des Transports fédéral. « Ils [le Ministère] ont tenté de nous inviter à aller le désancrer pour pouvoir en disposer et trouver le propriétaire. Ce que nous avons refusé. Ça ne nous appartient pas. C’est une grande responsabilité, dès que vous y touchez. C’est donc dire que vous assumez la responsabilité de ce qui va survenir », plaide M. Lessard.

« Ils [le Ministère] ont tenté de nous inviter à aller le désancrer pour pouvoir en disposer et trouver le propriétaire. Ce que nous avons refusé. Ça ne nous appartient pas. » – Yves Lessard

Contacté par Les Versants à propos de ce dossier, Transports Canada a répondu brièvement par courriel. « L’avis d’intérêt pour ce retrait s’est terminé le 5 août 2022 et le plan d’action est maintenant en cours d’élaboration. L’épave sera retirée de l’eau et démantelée prochainement », explique la porte-parole de Transports Canada, Frédérica Dupuis.

Rappelons les faits

Le 26 juillet, la Régie intermunicipale de police Richelieu – Saint-Laurent a avisé Transports Canada, le responsable de la circulation maritime en charge de sécuriser les lieux, de l’abandon d’une embarcation à moteur de 30 pieds. Deux jours plus tard, un représentant de Transports Canada a conclu que le bateau représentait un éventuel risque à la navigation. Puis il a activé le processus contractuel pour l’enlèvement de l’épave. L’appel d’avis d’intérêt pour ce retrait se terminait le 5 août. Le processus contractuel devait se clarifier ensuite.

Transports Canada mène une enquête pour retrouver le propriétaire de l’embarcation afin qu’il assume les frais reliés au retrait du bateau. S’il demeure introuvable, c’est le Programme de protection de la navigation de Transports Canada qui devra en essuyer les coûts. « Transports Canada poursuit son enquête pour retrouver le propriétaire de l’embarcation », répond Frédérica Dupuis.

Sur les réseaux sociaux, certains internautes avancent l’idée que le propriétaire serait peut-être décédé dans son bateau…

Du côté de Saint-Basile, il y a une préoccupation de sécurité et d’environnement. « La question a été posée au ministère des Transports fédéral. Ils disent non, que tout est sous contrôle. Ils ont fait les vérifications d’usage. Ils ont dit que tant et aussi longtemps qu’on n’y touche pas, il n’y a pas de danger », relate le maire.

Yves Lessard a ensuite rappelé que le gouvernement fédéral, comme le municipal ou encore le provincial, est allé en appel d’offres pour octroyer un contrat à un soumissionnaire, « des gens spécialisés pour aller chercher les bateaux dans le fond de l’eau ».

« Le 5 août, il y a eu ouverture des soumissions. Qui l’a obtenu [le contrat]? Je ne sais pas. Mais depuis ce temps-là, c’est la mouette. Ça ne bouge pas », poursuit M. Lessard, soulignant qu’il ignore s’il y a de nouveaux développements.

De son côté, Transports Canada répond qu’il « finalise un contrat afin de procéder à l’enlèvement du bateau. L’épave sera retirée dans les prochaines semaines », assure-t-on.

La question environnementale

Transports Canada a précisé que le risque de pollution pour cet incident est faible, « toutefois, cela n’exclut pas qu’il pourrait y avoir une petite quantité de carburant qui se soit échappée. L’épave sera retirée de l’eau et démantelée. L’échéancier sera déterminé une fois le contrat accordé ».

Le quai demeure accessible aux plaisanciers pour mettre leur embarcation à l’eau ou la sortir. Les manœuvres devront cependant prendre en considération l’épave. Rappelons que le quai du parc Prudent-Robert a été remplacé en mai dernier pour un montant d’environ 26 000 $.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires