L’avenir du transport durable depuis l’agglomération de Longueuil

L’avenir du transport durable depuis l’agglomération de Longueuil

Benoit Balmana, directeur du technopôle IVÉO. (Photo : Frédéric Khalkhal)

Benoit Balmana est la nouvelle recrue de Développement économique Longueuil (DEL) pour ériger et diriger IVÉO, un technopôle sur les transports durables et intelligents de l’agglomération.

L’initiative a été annoncée au début de l’année 2016. L’objectif, trouver un moyen d’aider les entreprises et les municipalités à développer une technologie verte et intelligente.

Ce sont 350 entreprises de l’agglomération de Longueuil qui sont directement visées. Avec 14 000 emplois, le milieu des transports est le secteur d’activité principal de l’agglomération, mais il est aussi le premier responsable d’émetteurs de gaz à effet de serre.

« De nouvelles solutions ont été mises en place avec le Bixi, le métro, le train sur rail… Le technopôle IVÉO doit agir comme un centre de réflexion que nous proposerons aux entreprises et aux municipalités afin de développer de nouvelles technologies pour des moteurs moins polluants, par exemple, ou pour améliorer la fluidité de la circulation. En ce qui concerne le Québec, il y a beaucoup de problématiques à résoudre », explique M. Balmana, directeur du technopôle IVÉO.

« Notre développement nécessite un financement des gouvernements provincial et fédéral. » – Benoit Balmana

La volonté du technopôle est de faire rayonner le savoir-faire de l’agglomération en matière de transport et d’attirer de nouveaux joueurs de l’étranger. « L’exemple du groupe français PSA, qui s’associe à Communauto pour permettre à l’entreprise québécoise d’autopartage de s’équiper en voitures électriques, est le genre d’objectif que nous nous donnons », précise le directeur en faisant référence à l’entente signée au début du mois.

Financement

DEL est le premier à avoir appuyé financièrement le projet, qui se donne une année pour chercher du financement.

« Notre développement nécessite un financement des gouvernements provincial et fédéral. L’intérêt de notre démarche n’est pas que pour notre agglomération, c’est un projet pour l’ensemble du Québec et du Canada. En septembre 2017, il faut qu’on ait les moyens de nos ambitions », indique M. Balmana

En novembre 2015, le conseil d’agglomération a donné un appui unanime pour que le technopôle puisse voir le jour sur son territoire.

Hébergé dans les bureaux de DEL provisoirement, le technopôle IVÉO cherche un endroit où il pourrait instaurer son laboratoire de recherche et accueillir des entreprises émergentes du secteur sous forme de pépinières d’entreprises. « Nous voulons créer un réseau d’attraction internationale. »

Pour les municipalités

En plus d’apporter une aide et une visibilité plus accrue aux entreprises d’ici, le technopôle IVÉO se donne la mission d’ « amener de nouvelles technologies pour nos villes. Nous pourrions utiliser les Villes qui le désirent comme une vitrine des produits existants. Plusieurs entreprises travaillent actuellement sur des lampadaires intelligents qui serviraient aussi comme bornes de recharge pour les voitures électriques. En plus, la lumière du lampadaire, contrôlée à distance, change de couleur pour, par exemple en hiver, cibler des zones à déneiger. Nous sommes beaucoup sollicités par les Villes pour transformer leurs infrastructures », de préciser M. Balmana.

Benoit Balmana

DEL a généré le projet du technopôle IVÉO, mais la structure compte bientôt voler de ses propres ailes. C’est Benoit Balmana qui sera aux commandes pour aborder cette année cruciale de financement, qui permettra de voir évoluer le projet au pas. Issu du monde de l’innovation collaborative, il a toujours œuvré dans le monde des hautes technologies et connaît très bien celui de l’entrepreneuriat. « Ce qui m’a plu dans ce projet, c’est qu’il y a tout à bâtir », ajoute-t-il.

Sommet économique

Des spécialistes en matière de transport intelligent et durable et des entreprises de la région se réuniront le temps du Sommet économique de l’agglomération de Longueuil, le 7 novembre, afin de faire un pas de plus vers le développement du technopôle des transports et de cibler les enjeux et préoccupations de ce secteur de la Rive-Sud.

FAIRE UN ENCADRÉ

Le technopôle IVÉO s’est réjouit de l’annonce, faite la semaine dermière, d’un projet innovateur en électrification des transports mobilisant Autobus Lion, TM4, AddÉnergie, Adetel et Alcoa. Cette annonce a été réalisée aujourd’hui par la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Dominique Anglade, et le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel.

TM4, fabriquant de moteurs électriques est une entreprise située dans l’agglomération. Elle a déjà fait partie de l’écosystème supporté par le technopôle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des