Lancelot, un chevalier engagé

Par martinrenaud
Lancelot, un chevalier engagé
Lancelot W. Kenny (Photo : Courtoisie)

Ce n’est pas Lancelot du Lac, chevalier de la Table ronde, mais bien Lancelot W. Kenny dont je veux vous parler. Deux chevaliers qui, chacun à leur manière, laissent des traces partout où ils passent. Le premier est une figure romanesque, mais le second, lui, est bien réel et accomplit plusieurs de ses aventures à la Maison des jeunes La Butte.

Un texte de Martin Renaud

Directeur Maison des jeunes La Butte infomdj@labutte.org

Après toutes nos chroniques jeunesse, si vous pensez encore que la Maison des jeunes est un endroit pour les « bums », les maganés et les jeunes à problèmes, je vais vous virer de bord avec mon arme secrète : Lancelot.

D’abord, comme vous et moi, Lancelot n’est pas parfait. Il a 15 ans, il a ses défauts, ses défis personnels et ses enjeux secrets qui lui appartiennent. Il chemine vers l’âge adulte en essayant de se positionner sur l’échiquier des autres ados de son âge. Les émotions sont aussi nombreuses que les questions existentielles; les choix à faire se bousculent au fil des événements auxquels il est confronté.

L’identité, tel le Saint Graal, est une quête incommensurable dont l’aboutissement est un ressenti et non pas un moment. Cette quête, Lancelot n’y échappe pas, mais il est un jeune homme qui est résilient, qui réfléchit et qui fait des choix éclairés.

Parmi les choix qu’il a faits, il s’est inscrit à une formation de Pairs aidants, donnée par la Maison des jeunes, en collaboration avec Tel-Jeunes. Cette formation lui a permis de recevoir des notions de base en relation d’aide (apprendre à faire de l’écoute active, recevoir des informations confidentielles, améliorer ses habiletés sociales…).

Lancelot a aussi fait le choix de s’intéresser et de participer à des ateliers de maroquinerie, de sculpture sur pierre et de cuisine. Il a fait le choix de réaliser plus de 100 heures de bénévolat depuis 2017 et a fait le choix de se présenter comme représentant du comité jeunesse lors de l’assemblée générale annuelle des jeunes, en décembre dernier.

Finalement, il a fait le choix de suivre une série d’ateliers de formation pour devenir maître de jeu de Donjons et Dragons sur table.

Je pourrais vous nommer plus d’une vingtaine de jeunes qui ont fréquenté la Maison des jeunes La Butte et qui y ont laissé des traces positives de leur passage. Je prends le temps aujourd’hui de vous parler de Lancelot, car son attitude exemplaire mérite non pas d’être mise sur un piédestal par rapport aux autres, mais d’être mise en lumière auprès de tous afin que vous sachiez que les jeunes qui ont des difficultés particulières ou des habitudes de vie moins saines peuvent être influencés positivement par des adolescents comme Lancelot; il est un modèle pour ses pairs.

Lancelot joue à des jeux vidéo et mange des « chips » comme les autres de son âge. Il habite maintenant à Saint-Hyacinthe et va à l’école à Saint-Hubert. Malgré le transport que cela lui occasionne, il prend toujours le temps de venir fréquenter la Maison des jeunes de Saint-Basile-le-Grand et de s’impliquer activement parce que son cœur s’y est accroché et qu’il partage son amour avec les jeunes et les intervenants. Ça, c’est chevaleresque!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires