L’Afrique et la chiropractie dans le cœur

L’Afrique et la chiropractie dans le cœur

Voyage humanitaire en Tanzanie

Le docteur Pierre Girard, chiropraticien à Saint-Bruno, et sa conjointe Carolle Bérubé, directrice de l’école prématernelle Les Tournesols à Saint-Basile, sont revenus la semaine dernière de leur voyage humanitaire à Moshi, en Tanzanie. En l’espace de deux semaines, l’équipe de professionnels de Chiropratique Sans Frontières (CSF) a aidé 1 300 personnes, enfants et adultes. Une mission bien accomplie, selon le couple grandbasilois.

Depuis le jour où l’un de ses patients lui a parlé du continent africain, M. Girard rêve d’y aller, avec son épouse. Chose espérée, chose faite! Tous deux se sont inscrits à titre de chiropraticien et assistante bénévole pour la mission de CSF en Tanzanie en février 2010. Le reste de l’équipe, trois chiropraticiens et une assistante, s’est ajouté par la suite; le groupe était complet en septembre dernier. C’est munie d’une table portative, d’un activateur, d’un speeder board, de gel désinfectant et d’une trousse de premiers soins, que l’équipe est partie à l’aventure.

 

« C’était la première fois que Chiropratique Sans Frontières mettait les pieds en Afrique de l’Est. Avoir eu autant de patients en si peu de temps était au-delà de nos espérances. Pour Pierre et moi, c’est : mission accomplie! », raconte Mme Bérubé, très satisfaite de son périple.

 

Des conditions de santé malheureuses

 

Au cours de leur tournée humanitaire, l’équipe s’est rendue à l’orphelinat Saint-François d’Assise, dans un dispensaire, une école secondaire, un hôpital et deux villages. « Nous sommes même allés aider des gens sur leur milieu de travail. Nous sommes allés à un atelier de cuir, où il y avait des handicapés qui marchaient sur leurs mains ou avaient les pieds renversés, et aussi dans une compagnie de tissus », d’ajouter Mme Bérubé. D’ailleurs, une bonne partie de leur clientèle vivait avec des handicaps physiques, auditifs et visuels, ce qui a énormément touché le couple. Mme Bérubé avoue s’être retenue à plusieurs reprises de ne pas pleurer.

 

Leurs journées de travail débutaient à 8 h 30 et se terminaient à 16 h. Le Dr Girard se souvient particulièrement de l’une d’entre elles. « Il y a une fois où nous avions beaucoup de patients et j’en ai examiné 81 en cinq heures, sans oublier les nombreux autres que mes collègues ont eus aussi », exprime-t-il. Selon le témoignage du couple, les Tanzaniens étaient très contents de les voir et de ressentir les bienfaits de leur travail, tellement que l’équipe n’était même pas arrivée au travail qu’une longue file de patients l’attendait chaque matin.

 

De petits cadeaux

 

« Les gens là-bas sont habitués à recevoir des vaccins ou des antibiotiques quand ils rencontrent un professionnel de la santé, donc ils nous en demandaient. Mais la chiropractie est une médecine sans médicaments. À la place, nous leur donnions une feuille d’exercices physiques pour aider leur situation et prévenir la douleur. Et quand nous ne leur en donnions pas, ils demandaient à en recevoir une tout de même, pour faire comme les autres et avoir eux aussi leur « petit cadeau » », décrit le Dr Girard avec un sourire.

 

Mais ce n’est pas tout. Le couple est parti avec près de dix kilos de cadeaux! « J’ai acheté des barbies, des collants, des articles pour les cheveux, des lunettes de soleil, des tonnes de crayons, des livres et plein d’autres petites surprises. Ils étaient tous ravis de recevoir ces objets qui ne se retrouvent nulle part en vente là-bas », expose Carolle Bérubé.

 

Le couple Bérubé-Girard vient tout juste de revenir de sa mission que, déjà, il prévoit repartir dans deux ans.

 

Chiropratique Sans Frontières

 

Chiropratique Sans Frontières (CSF) existe depuis cinq ans et est destiné à offrir bénévolement des soins chiropratiques à des populations démunies de pays en voie de développement, à offrir des conseils sur l’hygiène vertébrale et à soutenir le développement de compétences locales. Toutes les interventions de CSF sont chapeautées par Terre Sans Frontières (TSF), en collaboration avec des partenaires locaux. (www.chiropratiquesansfrontieres.ca)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des