L’adaptation à vos nouvelles lunettes

L’adaptation à vos nouvelles lunettes
Membre de l’Ordre des Opticiens du Québec et fondateur de monsieur Lunettes, la lunetterie communautaire de la Montérégie. (Photo : courtoisie)

Vos lunettes sont généralement fabriquées à partir d’une prescription d’un optométriste et, comme toute prescription, elle a pour but d’aider la personne à mieux voir, mais il y a toujours un « mais ».

Chronique Lunettes d’Olivier Comtois

Pour beaucoup de gens, le changement de correction visuelle s’accompagne de différents symptômes, plus ou moins désagréables. La liste compte, entre autres, maux de têtes, vertiges, mal de cœur, sensation de lourdeur aux yeux, vision floue ou pas complètement nette, difficulté à se déplacer, surtout dans les escaliers et d’autres encore. La liste est longue!

Certains ne voient aucun de ces changements et, à l’opposé, d’autres les ressentent tous. De plus, le fait de n’avoir jamais eu de symptômes avec vos anciennes lunettes ne garantit aucunement que vous n’en aurez pas avec vos prochaines.

Les causes sont multiples : changements de prescription ou de force de la lunette, nouveaux types de lentilles, comme des lentilles à foyers progressifs, un changement important de la grandeur de vos montures, le type de monture, etc.

La grande majorité du temps, ces malaises disparaissent rapidement – après quelques heures ou quelques jours – mais il se peut qu’ils perdurent plus longtemps, voire quelques semaines. Dans de rares cas, il peut y avoir un problème de conception des lunettes ou une incompatibilité avec vous, mais, la plupart du temps, c’est ce qu’il faut vous laisser… du temps!

L’industrie aime parler d’un temps d’adaptation complet à de nouvelles lunettes d’une durée de deux à trois semaines, mais en réalité, vous devez constater une amélioration au fil des jours. Les deux ou trois semaines d’adaptation représentent le temps moyen pour un être humain de changer une habitude dans sa vie. Pour vous aider, il faut porter vos nouvelles lunettes en tout temps (sans remettre constamment vos anciennes), bien vous reposer et noter les problèmes persistants encourus, s’il y a en.

Plus vos problèmes seront détaillés et précis, plus votre professionnel de la vue – comme un opticien – sera bien outillé pour régler le problème. Il se peut qu’il doive ajuster vos nouvelles lunettes. Un simple ajustement de la monture peut produire un grand effet sur votre vision et la perception de votre environnement visuel.

Il est aussi possible que le problème soit dans la prise des mesures de vos lunettes. Bien qu’il existe des règles de base, chaque personne est unique et il n’existe pas de recettes universelles de bonnes lunettes pour tout le monde : il faut parfois les adapter, ces recettes!
Sachez que, règle générale, s’il y a un problème, il existe une solution, et que votre professionnel de la vue désire, avant tout, que vous soyez bien… et que voyiez bien avec vos nouvelles lunettes!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires