La Ville passe « à l’attaque »

La Ville passe « à l’attaque »

La Ville pose des actions pour les cyclistes, les piétons et les usagers du transport collectif.

Crédit photo : Marianne Julien

Au dernier conseil municipal de Saint-Bruno-de-Montarville, les élus ont annoncé des nouvelles pour les usagers du transport collectif et actif.

Un budget de 200 000 $, provenant de l’excédent de fonctionnement accumulé non affecté, a notamment été versé au Plan directeur de pistes cyclables. Notons que ce budget était déjà inscrit au Plan triennal d’immobilisations 2019-2020-2021, qui a été adopté le 2 juillet dernier.

Les tronçons à réaliser n’ont pas encore été déterminés ou dévoilés publiquement. Le conseiller municipal Jacques Bédard a assuré que la Ville « passe à l’attaque » après un premier mandat de consultations : « Je peux vous dire que sur le plan des pistes cyclables à Saint-Bruno, il y a du concret. »

Ce budget permettra notamment de faire converger le réseau des pistes cyclables vers le centre-ville.
Montarville plus sécuritaire

Jacques Bédard a également avancé que ce ne serait pas la fin des investissements pour ce réseau, en parlant notamment de l’enveloppe de 2,3 millions de dollars dédiée à la reconstruction des infrastructures de la rue Montarville, entre les rues des Peupliers et Seigneurial « pour la rendre sécuritaire, en particulier pour les cyclistes ».

« Ça répond à cet impératif de nous assurer que les piétons aient droit de cité, et les cyclistes. »

– Martin Murray

Ces travaux, qui devraient avoir lieu l’année prochaine, selon le maire Martin Murray, s’inscrivent dans la continuité de ceux qui ont eu lieu cet été entre les rues Beaumont et des Peupliers, et qui devraient se terminer bientôt.

Sur ce tronçon refait, le trottoir d’une largeur de 3 mètres fait office de piste multifonctionnelle. Celui-ci se distingue par sa surface plane; ainsi, ses usagers n’auront plus à monter ou descendre dans les entrées charretières. « C’est ce vers quoi on s’en va et ça répond à cet impératif de nous assurer que les piétons aient droit de cité, et les cyclistes », a souligné le maire.

Ce dernier estime que sur quatre ans, la Ville devrait réaliser l’entièreté de Montarville, entre Beaumont et Clairevue.

Refonte de la desserte en transport collectif
La conseillère municipale Isabelle Bérubé a également fait mention de nouvelles d’intérêt pour les usagers du transport en commun. Elle a notamment annoncé que des consultations publiques se tiendront en octobre afin de connaître les besoins et revoir la desserte : « On peut être critique du service qu’on a actuellement et vous aurez l’occasion de pouvoir vous prononcer sur le sujet. »

Selon la conseillère, une refonte est nécessaire, puisque la desserte permet majoritairement de transiter vers Montréal : « Il y a de plus en plus d’emplois qui sont à l’intérieur de l’agglomération et sur l’axe est-ouest. Il faut qu’on trouve une façon de pouvoir transporter les gens d’une autre manière qu’avec leur voiture. »

Isabelle Bérubé a d’ailleurs annoncé que le transporteur Exo a ajouté du service hors heure de pointe pour la ligne 300, qui a quelques arrêts à Saint-Bruno sur la route 116.

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des