La Spectre pour le Mois de l’autisme

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
La Spectre pour le Mois de l’autisme
Les Montarvillois Nathalie Hamel et Éric Buteau, de même qu'Olivier ainsi que sa maman, Vicky Hamel. (Photo : archives)

Fondation Véro & Louis

La Spectre Asperger et La Spectre TSA, deux bières qui ont fait leur apparition sur les tablettes l’année dernière, sont en vedette en ce Mois de l’autisme. Pour chaque canette qui passe à la caisse d’un épicier Métro, une somme de 0,50 $ est versée à la Fondation Véro & Louis.

La campagne se poursuit encore toute la semaine.

L’histoire derrière cette initiative brassicole, Neuro Typique, qui soutient la cause de l’autisme est l’œuvre d’une famille dont les membres habitent Saint-Bruno et Saint-Hubert.

Les deux bières La Spectre ont été sélectionnées par Métro pour être des produits vedettes durant le Mois de l’autisme. Depuis son apparition sur le marché, La Spectre permet de redonner 0,15 $ par canette vendue à la Fondation Véro & Louis. Or, pendant le Mois de l’autisme et chez Métro uniquement, la Fondation se verra verser une somme de 0,50 $ par item vendu. « La campagne se déroule très bien!, annonce l’un des fondateurs de Neuro Typique, le Montarvillois Éric Buteau. Métro a embarqué dans l’aventure avec nous pour le Mois de l’autisme. Notre bière se vend bien et nous avons déniché de nouveaux clients qui veulent nos produits. »

C’est grâce à Nathalie Hamel et à son conjoint Éric Buteau, de même qu’à Vicky Hamel, la sœur de Nathalie, que La Spectre TSA et La Spectre Asperger ont pu voir le jour. Vicky Hamel est la maman d’Olivier. Âgé de 21 ans, Olivier vit avec un trouble du spectre de l’autisme. Olivier est en quelque sorte l’inspiration de La Spectre; l’élément déclencheur. Notamment pour M. Buteau, qui œuvre dans le domaine brassicole. Lorsqu’il a rencontré Olivier la première fois, il a eu un coup de cœur pour lui et les autistes. « Il m’a donné le goût de m’impliquer, de faire un projet. »

« La campagne se déroule très bien! » – Éric Buteau

Une aventure qui aura permis de verser en 2020 la somme de 2000 $ à la Fondation Véro & Louis. « Nous n’avons pas remis d’autres chèques depuis. Nous attendons la fin du Mois de l’autisme pour le faire, soit durant le mois de mai », explique Éric Buteau. Un autre don autour de 2000 $ devrait être versé à la Fondation.

Il est aussi possible de mettre la main sur des verres La Spectre, disponibles sur les réseaux sociaux de La Spectre. Pour chaque verre vendu, 1 $ est réservé aux soins de la Fondation Véro & Louis. Cette campagne, amorcée en décembre, s’est échelonnée depuis jusqu’à aujourd’hui.

Quand on lui demande comment va Olivier, le neveu de sa conjointe Nathalie, l’entrepreneur répond d’emblée qu’il va bien. « Il est au cégep. Il travaille fort et récolte de bonnes notes. Comme tout le monde, ce n’est pas évident avec la COVID; ses cours se font beaucoup à distance. » Olivier étudie les arts et le cinéma au cégep Édouard-Montpetit.

Cette promotion spéciale du Mois de l’autisme vient en aide à la Fondation afin de remplir sa mission, celle de créer des milieux de vie pour des personnes de 21 ans et plus vivant avec un TSA présentant ou non une déficience intellectuelle afin qu’ils développent leur potentiel dans un environnement qui répond à leurs besoins.

Fondée en 2016, la Fondation Véro & Louis devrait ouvrir la première maison, située à Varennes, au printemps 2021.

QUESTION AUX LECTEURS :
Avez-vous contribué à cette campagne?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires