La scène de Gabriella

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
La scène de Gabriella
La chanteuse Gabriella sera en concert à Brossard et Montréal. (Photo : archives)

La chanteuse Gabriella sera en spectacle au mois de novembre, à Brossard et Montréal, avant de s’envoler pour l’Europe, pour une série d’autres prestations.

Forte d’un nouvel album paru il y a un peu plus d’un mois, le 20 septembre dernier, la chanteuse de Saint-Basile-le-Grand Gabriella effectuera sa rentrée montréalaise à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts, le 15 novembre prochain. Quelques jours plus tôt, le 7, elle se produira à Brossard, au Club Dix30.

« Je me fais confiance davantage. Je suis plus assumée. Je me pose moins de questions aujourd’hui qu’hier. J’ai appris. » – Gabriella

Sur les planches, la Gabriella du Étrangère lancé il y plus de cinq semaines est bien différente de la Gabriella de l’album double paru en 2015, The Story Of Oak & Leafless.

D’après la principale intéressée, cette différence se fait sentir à bien des égards. « Je me fais confiance davantage. Je suis plus assumée. Je suis plus expérimentée dans la recherche musicale. Je me pose moins de questions aujourd’hui qu’hier. J’ai appris », mentionne-t-elle en entrevue avec le journal Les Versants.

Seule sur scène

À un tel point qu’au lieu d’être entourée de ses complices musiciens, Gabriella affronte son public seule sur scène pour les spectacles faisant la promotion du tout dernier album. « C’est un beau défi, dira-t-elle. Un gros challenge! »

L’idée était de transposer les titres d’Étrangère en concert. Comment faire pour que le spectacle rappelle le disque, tout en demeurant elle-même?

C’est la raison pour laquelle l’auteure-compositrice-interprète amorce ses prestations avec quatre ou cinq chansons acoustiques tirées de The Story Of Oak & Leafless. S’ajoutent à celles-ci quelques récentes plages, la douce « Paper Kite », par exemple. Ces premières pièces jouées au violon, son instrument de prédilection jamais bien loin. Gabriella poursuit : « Plus on avance dans le concert, plus le show monte en crescendo! Je m’occupe de tout sur scène, piano, guitare, batterie électronique. » Selon elle, ça passe ou ça casse, mais ça ne stagne pas.

Après ces dates à Brossard et Montréal, c’est l’envolée pour l’Europe, puisque la Grandbasiloise offrira quelques performances en Belgique et en France. Elle sera devant le public européen à cinq occasions en six jours, notamment à Luik, Nantes, Bordeaux et Paris. « Mon objectif, c’est de donner des spectacles, lance-t-elle. Le plus possible! »

Un souhait

Elle fait savoir qu’un passage à l’émission Tout le monde en parle, qu’elle regarde depuis une dizaine d’années, serait un rêve qui se réaliserait. Aussi, elle ne dirait pas non à une invitation à l’émission de France Beaudoin, En direct de l’univers. Elle précise : « J’aimerais être reconnue pour ce que j’accomplis, être demandée pour des collaborations, être appréciée pour mon univers, pas parce que je chante les chansons des autres. Je n’ai jamais aimé interpréter les titres des autres. »

Bien que son premier disque ait déjà été sur le marché, Gabriella a connu le succès à la suite de son passage remarqué en 2016, « la fille au violon », à l’émission The Voice : la plus belle voix, en France, alors qu’elle interprétait sa version de « The Scientist », de Coldplay.

QUESTION AUX LECTEURS :

Irez-vous voir Gabriella en concert?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des