La réserve de sang de retour à un niveau normal

Photo de Gabriel Provost
Par Gabriel Provost
La réserve de sang de retour à un niveau normal
Plusieurs campagnes de dons de sang se déroulent aux Promenades St-Bruno. (Photo: archives)

Héma-Québec a fait une sortie médiatique le 14 octobre dernier pour annoncer que la réserve provinciale de sang était trop basse: la population a répondu à l’appel. 

Chaque mois, plusieurs collectes de sang sont organisées par Héma-Québec dans notre région. Novembre et décembre ne feront pas exception à cette règle: des collectes auront lieu le 10 novembre et le 8 décembre prochains à Sainte-Julie, tandis que Saint-Bruno aura sa collecte le 2 décembre et Saint-Basile le 14 décembre. Chaque fois que ce type d’événement est organisé, une cible est identifiée afin d’avoir une quantité suffisante de dons pour remplir la réserve québécoise de sang. 

Toutefois, au cours des dernières semaines, le nombre de donneurs n’était plus suffisant, ce qui a fait en sorte que le sang de certains groupes sanguins n’avaient pas de quantités suffisantes pour subvenir aux besoins. 

Le porte-parole d’Héma-Québec, Laurent-Paul Ménard, indique en entrevue que c’est une suite de collectes avec   seulement 80-85% des places prises qui a fait en sorte que la réserve québécoise de sang a diminué sous la quantité minimale requise. « Le chiffre magique, c’est d’avoir 1 000 dons de sang chaque jour. Comme le sang est une denrée périssable, nous ne pouvons pas en garder trop en même temps sinon nous risquons de le perdre », dit M. Ménard. 

1000

C’est le nombre de dons de sang quotidiens nécessaires aux besoins du Québec 

En temps normal, ce sont plus de 85% des places qui sont remplies pour les collectes. Le système de santé a donc manqué de sang, une situation qui peut devenir problématique si elle perdure.

Pour tenter de remédier au problème, une sortie médiatique a eu lieu le 14 octobre dernier. Depuis, Laurent-Paul Ménard mentionne que la semaine du 14 octobre a permis de combler 110% de la demande, et la suivante 95%. Cette recrudescence a donc réglé le problème pour le moment.

Apprendre de la pandémie

La collecte de sang étant nécessaire au maintien de chirurgies, d’opérations et de diverses autres mesures relevant du système de santé, les campagnes organisées par Héma-Québec durant la pandémie ont dû s’adapter au contexte qui les a rendues plus difficiles à réaliser. « Nous avons mis en place un système de prise de rendez-vous et il s’agit d’un legs de la COVID, qui permet de mieux gérer l’affluence lors des collectes. » 

Ainsi, les donneurs se doivent de réserver une plage horaire en avance pour tout don de sang. S’ils ne peuvent pas se présenter lors d’une collecte qui passerait dans leur ville le temps d’une journée, les participants sont invités à se rendre au centre Globule du Quartier Dix30, ou encore à celui de la Place Versailles,  à Montréal, centres qui sont ouverts tous les jours. Le porte-parole d’Héma-Québec indique cependant que d’ici quelques mois, l’organisme compte établir un centre permanent aux Promenades Saint-Bruno, lieu où se déroulent fréquemment des campagnes de dons de sang. « Nous n’avons pas de date précise, mais c’est dans les plans. » 

Faites-vous des dons de sang?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires