La relève de Saint-Bruno s’illustre

Par Chloé-Anne Touma
La relève de Saint-Bruno s’illustre
Christophe Allaire et Méane Hébert aux Championnats québécois de BMX de course. (Photo : Courtoisie) (Photo : courtoisie)

Le 12 septembre dernier à Pointe-du-Lac, Trois-Rivières, se tenaient les Championnats québécois de BMX de course, réunissant pas moins de 347 pilotes en compétition dans diverses catégories. Des étoiles montantes qui avaient aussi su se démarquer lors d’éditions antérieures ont encore fait rayonner la communauté sportive montarvilloise, puisque 3 des 17 pilotes à monter sur le podium sont des athlètes de Saint-Bruno.

Chez les 13 ans masculins, le jeune Christophe Allaire remporte la médaille d’or, qu’il avait décrochée chez les 12 ans la fois précédente. Dans la catégorie des 11-12 ans féminins, c’est Méane Hébert, une autre montarvilloise prometteuse, qui s’est mérité le bronze. Quant à la maman de cette dernière, Catherine Bernier, elle a également remporté le bronze dans la catégorie Cruiser 17 ans et plus.

Questionnée à savoir si elle trouve la compétition stressante, Méane répond que « pas du tout, mais que ça n’est pas le cas de tout le monde. » À cela, le jeune Christophe, qui en est à sa 8ème année de BMX, ajoute qu’une course, « c’est 45 secondes d’intensité. Je commence un peu stressé, mais très vite, c’est la concentration qui prend le dessus sur l’émotion. » Méane confirme : « Tu ne sais jamais ce qui peut arriver dans une course. C’est normal de tomber au BMX. Quand tu pratiques ce sport, tu es conscient de ses dangers. Mais l’important est de rester concentrer et positif », confirme Méane.

Un taux de participation élevé malgré la pandémie

« Cette année, malgré le contexte particulier de la pandémie, il faut dire que le site était propice aux rassemblements, et ce même avec l’application des mesures sanitaires et le port obligatoire du masque. », nous explique Carl Vaillancourt, Coordonnateur aux communications pour la Fédération québécoise des sports cyclistes (FQSC).

Les activités de la saison avaient commencé plus tardivement qu’à l’habitude, à la fin août à défaut de début juin, mais l’événement n’en a été que plus attendu puisqu’il a attiré plus de participants que l’an passé.

En plus d’une proportion importante d’athlètes chez les mineurs, le BMX est l’une des disciplines sportives les plus paritaires puisqu’ autant de pilotes féminins que masculins le pratiquent au niveau compétitif : « 80 % de nos participants n’ont pas atteint la majorité, poursuit-il. En ce qui concerne le taux de participation des filles, il est en effet assez élevé pour les groupes âgés de 5 à 15 ans : 35 à 40 % des pilotes qui ont participé aux championnats sont des filles. Ces taux se maintiennent à peu près jusqu’au CÉGEP, où cela devient plus difficile pour certaines jeunes filles de 16 à 17 ans de continuer à s’entraîner puisqu’elles partent étudier dans des régions où il n’y a pas nécessairement de club établi. »

Un tremplin pour la relève locale

Lorsqu’on demande à Monsieur Vaillancourt pourquoi la ville de Saint-Bruno est toujours aussi bien représentée en compétition de BMX, il n’hésite pas à évoquer la réputation du Club de BMX Rive-Sud, fréquenté par nos trois athlètes.

« C’est un sport individuel sur la piste, mais sinon, c’est une famille » – Christophe Allaire

« Nous invitons vraiment les autres jeunes à rejoindre le Club de BMX Rive-Sud et à oser participer aux courses », lance Méane. « C’est un sport individuel sur la piste, mais sinon, c’est une famille bienveillante au sein de laquelle il y a beaucoup de complicité et d’entraide. Vous y êtes toujours les bienvenus, peu importe votre niveau, parce que vous avez cette passion commune qui vous lie », explique Christophe avec la même éloquence. « On a une belle piste, un grand club, et un bon coach (Romain Balla) », insistent les deux jeunes. « C’est toujours un plaisir de retrouver le groupe. Cette année, on a été chanceux d’avoir pu profiter de l’événement ensemble malgré des contraintes plus restrictives que lors d’éditions passées », précise Catherine.

La clé du succès

Malgré leur modestie, les deux enfants sont conscients des qualités qu’il faut pour réussir dans ce sport, et c’est avec une maturité qui échappe parfois aux athlètes adultes qu’ils offrent leurs précieux conseils pour la relève : « Au BMX, la plus grande des qualités qu’il faut avoir, c’est l’esprit sportif. C’est essentiel pour être en mesure de se dépasser. Sinon, on n’en mène pas large ! », affirme Méane, avec l’acquiescement de son ami Christophe.

Un avenir prometteur

Christophe et Méane entretiennent les rêves respectifs de se rendre au Championnat canadien, et de retourner au Championnat du monde pour rencontrer une idole, Alise Willoughby. Bien qu’ils célèbrent leur victoire, ils maintiennent qu’ils doivent travailler fort sur leur endurance et leur musculation du haut du corps, et espèrent que la ville fera installer des lumières sur la piste du club, ainsi qu’une nouvelle ligne pro pour leur permettre de mieux se dépasser.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires