La prévention des chutes

La prévention des chutes

Nous sommes tous à risque de faire une chute. Toutefois, en vieillissant, le nombre de chutes ainsi que les risques de blessures vont en augmentant et sont une cause importante d’hospitalisation pour blessure.

La moitié des chutes ont lieu à domicile et il ne faut jamais en sous-estimer la gravité. Si la victime souffre d’une blessure, d’une perte de conscience, d’étourdissements, de nausées, de maux de tête, de troubles de la vision ou encore d’une faiblesse générale, il faut alors consulter un médecin. Les chutes sont parfois causées par la prise de certains médicaments ou être le signe d’une maladie, d’où l’importance de consulter.

Il y a cinq étapes importantes à suivre pour se relever lentement. On se couche d’abord sur le côté en pliant la jambe qui est sur le dessus et en remontant le torse sur les coudes ou sur les mains. On s’approche ensuite d’un objet solide comme un fauteuil, en se glissant, puis on se met à genoux en mettant les mains sur le fauteuil. On peut ensuite se mettre debout en levant d’abord la jambe la plus forte en avant tout en tenant le fauteuil. On peut ensuite se tourner lentement et s’asseoir. N’hésitez pas à demander de l’aide si vous ressentez un malaise ou êtes incapable de vous relever.

Il est ensuite essentiel d’analyser son environnement afin de le rendre sécuritaire.  L’utilisation de barres d’appui, de tapis antidérapants ou encore le port de chaussures adéquates sont des moyens de prévention des chutes. Pensez à essuyer immédiatement l’eau sur les planchers et à ranger les fils électriques ou autres obstacles susceptibles de vous faire trébucher. Gardez un bon éclairage dans la maison à l’aide de veilleuses et dégagez le passage entre votre chambre à coucher et la salle de bain.

Pour plus d’informations, consultez l’Agence de santé publique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des