La persévérance récompensée

La persévérance récompensée

La commissaire Carole Vigneault, George Barmaksez, Tania Barmaksez, Nour Saoud (mère de Tania), l’enseignante de 6e année Évelyne Gagnon, de même que la directrice Caroline Brunelle.

Crédit photo : Frank Jr Rodi

Prix de reconnaissance du Conseil des commissaires pour la persévérance 2018

Tania Barmaksez et Olivier Georges, deux élèves de l’École primaire De Montarville, ont vu leur persévérance et leurs efforts récompensés le 14 février.

Dans le cadre des Journées de la persévérance scolaire, qui se déroulaient du 12 au 16 février, les membres du Conseil des commissaires ont rendu hommage aux élèves qui se sont distingués depuis septembre dernier pour leur persévérance sur un projet en particulier ou sur l’ensemble de leurs activités scolaires.

« En tant que parents, il y a un beau sentiment de fierté relié à cette reconnaissance. » -François Georges

À l’École De Montarville, Olivier Georges et Tania Barmaksez ont eu la surprise d’être sélectionnés parmi plusieurs autres candidats de 6année proposés par les enseignants. « Je suis très contente de ces deux choix! » mentionne la directrice, Caroline Brunelle.

Tania Barmaksez est une petite Syrienne qui est arrivée à Saint-Bruno-de-Montarville avec sa famille il y a deux ans. Elle ne parlait pas un mot de français. « Tania a appris la langue. Elle s’est bien intégrée et s’est impliquée dans l’école. Elle s’est fait des amis », précise Mme Brunelle.

De son côté, Olivier Georges n’a jamais baissé les bras. La directrice explique : « Olivier est un garçon discret. Il a été persévérant et a fait preuve d’efforts tout au long de l’année. »

Les parents sur place

Les parents des deux lauréats étaient aussi sur place pour voir la consécration de leurs enfants. « C’est trop d’émotions… ma femme et moi ne parlions jamais français. Les enfants un peu. À notre arrivée ici, nous avions des inquiétudes quant à l’avenir de nos filles. Mais elles se sont bien adaptées dans cet environnement », de raconter le père de Tania, George Barmaksez. Celui-ci a rappelé que chaque parent voulait le mieux pour ses enfants afin qu’ils réussissent. Aujourd’hui, il se dit fier du résultat. « Tout le monde à Saint-Bruno a accepté et adopté mes filles, tout le monde à l’école. Elles ont reçu les bons outils pour réussir. »

Selon François Georges, le papa d’Olivier, cette reconnaissance du Conseil des commissaires est une belle transition pour le jeune garçon qui commencera le secondaire en septembre. « Après six ans, c’est la fin d’une belle étape pour Olivier. Les efforts qu’il a fournis ont été reconnus par l’équipe-école… c’est un bel accomplissement! En tant que parents, il y a un beau sentiment de fierté relié à cette reconnaissance. Cet honneur à notre fils, c’est une tape dans le dos à nous aussi! »

Les commissaires sont allés à la rencontre des jeunes dans les établissements scolaires de la Commission scolaire des Patriotes (CSP) pendant les Journées de la persévérance scolaire. « Il s’agit d’une initiative mise en place en 2009. Nous remettons des certificats à deux représentants par école, un gars et une fille. C’est une bonne occasion pour nous de visiter les écoles et de mettre des visages sur les gens avec qui nous parlons », indique la commissaire pour le territoire de Saint-Bruno-de-Montarville, Carole Vigneault. Au total, 134 élèves ont été honorés par les commissaires de la CSP.

Les Journées de la persévérance scolaire visent à rappeler aux écoliers, aux parents, au personnel du réseau scolaire, aux employeurs et à l’ensemble des acteurs nationaux et régionaux qu’ils sont indispensables et qu’ils ont un rôle à jouer concernant la persévérance scolaire des jeunes.

QUESTION AUX LECTEURS :

Quel est le plus bel accomplissement de votre enfant?